Extrême Féminité

Comme vous le savez peut-être je suis fétichiste de l’extrême féminité. Comme tout est une échelle de valeur, je vais vous expliquer précisément ce que je veux dire par là.

amantelillirose

En effet pour certaines femmes qui sont en jogging basket toute la semaine, elles vont se trouver féminine le week-end en mettant un jean slim et des ballerines, 2 touches de maquillage et du parfum !

Je suis réellement très exigeant de ce côté-là. Jamais je n’aurai pu vivre avec ce genre de femme.

Tout d’abord la féminité pour moi ne se conçoit pas sans chaussures à talon aiguilles. J’ai horreur des baskets et autres ballerines « mémères ». Je peux tolérer qu’une femme porte ça exceptionnellement, mais en aucun cas que ce soit la norme.

Je sais déjà que j’ai perdu 75% de mes lectrices féminines en écrivant ça !

Après le but, c’est qu’en présence de ma compagne, je sente cette féminité exacerbée rejaillir clairement. Si la femme travaille en ballerine toute la journée mais que le soir en rentrant je la vois en talons aiguilles c’est parfait.

femme fatale

Ensuite l’attrait pour moi des bas et collants sont indéniables et cela fait partie de la féminité.

Attention je parle ici de beaux bas et de beaux collants. Pour moi il n’y a rien de plus repoussant que des collants noirs avec une horrible culotte intégrée et striés de petites mailles ! Non je parle là de beaux tissages, fins, brillants et pas trop fantaisies !

femme fatale

Une femme peut être féminine dans un beau tailleur pantalon, mais elle ne sera jamais aussi magnifiée que dans une belle robe ou une belle jupe.

Bref, pour faire simple, j’ai mille fois plus de respect pour une femme très féminine que pour une femme « banale » (je viens de perdre les dernières 25% de lectrices qui avaient tenu bon jusque-là).

femme fatale

En effet pour être extrêmement féminine à notre époque il faut du courage ! Entre les gros cons qui vont vous mater et vous faire des réflexions désobligeantes, vos collègues de travail qui vont baver sur votre passage et les féministes qui vous disent que vous vous habillez comme ça pour le plaisir des hommes, il faut un vrai courage pour assumer pleinement sa féminité.

amantelilli chapeau

Donc je dis bravo aux vraies femmes, celles qui assument, celles qui osent, celles qui ont tout compris !

Je dis aussi merci à Amantelilli d’être ainsi spontanément sans que je n’aie jamais eu besoin de lui demander quoi que ce soit. C’est naturel chez elle, elle fait partie de ces femmes qui sont naturellement féminines de par l’allure, la tenue, la façon d’être, de ces femmes qui ne font jamais vulgaires même dans les tenues les plus osées.

amantelilli assise

amantelilli sein

Grâce à elle je peux vivre mon fétichisme de l’extrême féminité chaque jour !

Merci mon Aimée d’être telle que tu es.

18 Responses to “Extrême Féminité

  • Coucou Monsieur.

    Tu ne m’as pas perdue et pourtant, je ne suis pas féminine enfin, pas au sens où tu l’entends !
    Tu as raison, tu es exigeant et tu as beaucoup de chance d’avoir trouver Amante Lilli qui m’épate tous les jours.
    Pour ma part, impossible d’être féminine au boulot, les bas ont une durée de vie de 2h et les talons n’en parlons pas surtout que je ne sais pas marcher avec (haha).
    Je trouve ton article très intéressant car, c’est un point de vue partager par beaucoup d’hommes, en tous cas, ça me donne envie de faire des efforts….

    Bonne journée à vous deux.

    • Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire !
      C’est vrai qu’être féminine demande du travail mais c’est si magique pour les hommes !
      En tout cas content de ne pas t’avoir perdue comme lectrice 🙂

      • Un beau sujet l »extrême Féminité » et un bel hommage à Amantelilli qui sait être femme, une femme accomplie, une véritable hotwife.

        Sans rentrer dans le débat Masculinité/Féminité (théorie des genres & Co qui me dépasse) quelques réflexions personnelles (un long com…):

        Je suis un homme et je suis aussi exigeant. Avec moi même ; je fais des efforts sur et pour moi, pour mes proches et mon entourage. J’essaie de dégager une classe et un charme masculin (Übersexuel ?) d’être aimable, élégant et viril sans être macho. La tentation est trop grande de se laisser aller. Je fais attention à mon hygiène de vie, mon attitude et mes tenues. Je ne cède pas pour autant au chant des sirènes de la mode et autres trompettes de la renommée, pas pour moi : torse/corps imberbe (metrosexuel ?), barbe (Hipster ?) et autres diktats à la mode (AltBro, Swag Bro ou Menswear Post Bro ? etc…). Je sais ce que j’aime et qui me va, je suis ouvert à d’autre style et tendance : je veux dans la mesure du possible rester intègre, simple et sincère avec moi et les autres avec un minimum d’artifice sans être superficiel ou faux .

        Je partage ton point de vue, je suis comme toi très sensible à la féminité et ses codes (et oui, je suis un mec, hétéro qui plus est). J’aime les belles femmes, et AmanteLilli en fait partie : en talons, bas de soie, jupe, guêpière et toute la panoplie ; en « tenue de dame » pour simplifier par la suite. Comme toi, je peux même aussi être fétichiste de cette femme stéréotypée que tu décris très bien dans son « extrême féminité ». Bien entendu, je suis le premier à déplorer de ne pas voir assez de femmes hyper féminines, sexy et désirables (heureusement que certaines âmes charitables pratiquent le partage candauliste…). Globalement je constate un certain « laisser aller » et une « extrême féminité » rare qui se comprend :

        – par nos vies trépidantes (il faut du temps pour s’apprêter en « tenue de dame » : être une Wonder Woman ou bien avoir une armée de domestiques pour être à la fois femme, amante, business woman, mère etc…),

        – par les dégâts morphologiques suite usage de talons de 12cm (demandez à Sarah Jessica Parker ou Victo­ria Beck­ham…),

        – par des effets d’une androgynie ambiante, peut être effet de bord de « l’égalité homme-femme » (?) et aussi

        – par le besoin d’être tranquille pour ne pas se faire remarquer voire importuner (!! face aux autres diktats féministes, intégristes de tout bord et machistes qui me révoltent !!).

        Je ne suis donc pas entièrement d’accord avec toi, Mr Sirban, sur la féminité. Je me permets de remonter ce point pour éventuellement revoir ton message et regagner des lectrices ;-). La féminité ne se résume pas à une tenue et encore moins à des talons aiguilles. Une femme peut rester extrêmement féminine en pantalon basket, même en « Executive Working girl » avec les codes de masculinité, alors qu’une femme en « tenue de dame » peut être très « virile » tout dépend de l’attitude aussi (d’ailleurs certains hommes travestis n’appliquent-ils pas à la lettre les codes de la « tenue de dame », voire les subliment ?… ). A contrario, je précise ici : la « tenue de dame » ne va pas à toutes les femmes et mieux vaut éviter ou adapter pour certaines (…).

        Une femme peut rester une femme féminine nue ou habillée, en « La Perla » ou en « Petit bateau », dans son pyjama (même babygro) ou sa nuisette, dans son jogging ou sa robe de soirée, en talons ou en basket (les baskets au pieds et talons dans le sac dans la voiture/avion/metro avant de mettre les talons au bureau), etc… tout dépend de la femme en particulier et du regard que l’on porte sur elle et qu’on lui renvoie…

        • Marchant plus de 8 km quotidiennement sur des terrains plus ou moins accidentés en étant pressée, je ne peux plus porter des talons hauts de 12 cm, toute la journée, comme je le faisais avant : mes chevilles sont un peu moins stables, ma cambrure et mes genoux s’endolorissent. J’opte parfois pour de petites baskets ou des talons bottiers pour soulager mon organisme.

          Toutefois, je ne me sens jamais femme dans cet accoutrement, ce déguisement qui n’est pas moi : ces chaussures plates raisonnent comme un affront à ma féminité. Je m’y sens contrainte par la force des choses n’ayant plus la force de l’âge. J’ai commencé à porter des talons dès 14 ans et depuis, c’est une passion, un besoin. Ils sont le prolongement de ma personne.

          En rentrant à la maison après ma journée de travail, si j’étais à plat, je me déchausse immédiatement non pas pour mettre mes chaussons, mais pour mettre mes talons et redevenir celle que je suis vraiment. Lorsque nous nous promenons en ville plusieurs heures, je suis en talons. A Barcelone, j’ai marché 16km en talons aiguilles et mes pieds souffraient moins que ceux de MrSirban, chaussé de baskets, car je n’étais pas pressée et le terrain était urbain.

          Le prétexte qu’être féminine prend du temps n’est absolument pas vrai, c’est une idée reçue. Je mets 25 à 30mn en tout est pour tout chaque jour pour être douchée, maquillée, brushée et habillée. Il n’y a rien d’insurmontable. C’est une question d’habitude, je fais ces mêmes gestes depuis l’adolescence.

        • Merci Charlie pour ce très long commentaire et très intéressant.
          Je vois que nous partageons les mêmes idées sur beaucoup de points.

          Néanmoins, me concernant, je ne pourrai jamais trouver une femme « féminine » en babygros ou en jogging, i.m.p.o.s.s.i.b.l.e
          Je suis d’accord de dire que la féminité c’est avant tout une posture, une allure ! Mais ce genre de vêtements est pour moi un « tue » féminité.

          Je vais te donner un exemple pour mieux comprendre.
          Quand je vois un homme baiser virilement Amantelilli et la faire jouir comme une dingue, je trouve ça excitant, beau, exaltant.
          Le même homme, la même scène, qui fait la même chose MAIS qui garde ses chaussettes, c’est mort pour moi, ça casse tout c’est un « tue » l’excitation.

          En effet même nue, une femme peut être féminine par l’allure mais il y a des vêtements, des chaussures qui détruisent tout ça. Et je ne confond pas « sexy » et « féminité » nous sommes bien d’accord.

          Désolé mais une femme, même avec de l’allure qui porte une robe de chambre matelassée, des charentaises, des bigoudis dans les cheveux ne sera pas féminine à mes yeux…

          Ma tendre Aimée tu es vraiment l’exemple même de la féminité à mes yeux, tu es tout ce que j’attends d’une femme.
          Mille mercis pour ce que tu es ♥

          En tout cas vive les femmes…. féminines 🙂

          • Charlie
            2 années ago

            Réponse à vous 2 chers Amante Lilli et Sirban*. J’attendais et j’apprécie vraiment vos réponses individuelles en accordées. Je voulais en particulier toucher Miss Amante Lilli en personne en passant, pourtant par le blog de Sirban. Excellent, merci à vous 2, vous êtes parfaits [vous pouvez être fiers de vous 😉 ].

            Miss Amante Lilli, à la fois soumise et dominante, tes talons s’accordent à ton extra féminité et vont au delà d’une panoplie**, d’une passion ou même d’un art de vivre : les talons sont un prolongement de toi, sans eux, tu te sens diminuée dans ta féminité [et en taille 😉 ]. Rassure toi [si besoin était… 😉 ] tu es Femme, tu appelles au sexe fort et puissant et tu sais y faire je n’en doute pas par ce que j’ai vu et lu sur vos blogs. Vous sortez du lot et de cette fameuse « beaufitude » ambiante et générale. Si féminité et « beaufitude » sont des concepts personnels et subjectifs, votre couple « Sirban et Lili » est bien aux antipodes de celui « José et Liliane » [ :-)… facile je reconnais].

            Tu me plais Lilli, de préférence en talons bien sûr et cela tombe bien, mais pas uniquement. Je vais continuer à parcourir ton blog (sans oublier celui de Sirban qui m’a permis de te découvrir, toi et ton blog). Je vais me délecter à suivre tes pratiques de coquine gourmande avide de sexe et de pluralité masculine sous les yeux de ton mari en adoration pour toi.
            Et pourquoi pas, à suivre aussi une visite réelle, plus physique et torride, selon nos envies et emplois du temps… qui sait Amante Lilli, j’aimerai bien goûter ton con étroit et te faire sentir mon désir turgescent pour toi, jouir sur tes petits seins insolents durs de plaisir et de jouissance devant Sirban [miam miam].
            Vive les femmes…. féminines et merci à elles, à toi en particulier Amante Lilli.

            Bonne continuation à vous 2,

            *PS 1 : touché pour le babygro, la robe de chambre matelassée, des charentaises, les bigoudis de Madame et de même les chaussettes de Monsieur en train de baiser. De vrais « anti-aphrodisiaques », « tue l’amour »… on nage en pleine beauftitude, parfaite pour enterrer l’excitation, la sensualité, et même le respect de soi et des autres. Par contre, je persiste et signe, un legging noir moulant de jogging bien porté par Madame cela reste personnellement très bandant [plaisant mais gênant quand je cours ;-)]. A priori Amante Lilli ne semble pas trop portée sur les sports hormis la pratique d’heures et d’heures de voltige en apesanteur et à plusieurs avec des formes oblongues et totems pour la punir (inspiré d’Alain Bashung, Madame Rêve).

            **PS 2 : à quand une chaîne au mollet droit ? [ 😉 ]

  • Un avis courageux 😘 !
    Et tu ne m’as pas perdu non plus… Euh mais je ne suis pas une femme !

    • Merci,
      Oui je sais que certaines femmes m’en voudront d’avoir écrit ça !
      Tant pis 🙂

  • Tout comme toi Mrsirban !!!!!!
    Je partage ton point de vue sur la féminité qui à tendance à disparaître de nos jours.
    Féminine jusqu’au bout des ongles (mains et pieds, bien sur….)
    Bonne journée à vous deux
    Bises

    • Merci,
      Je suis content de voir que je ne suis pas tout seul !
      Tu as raison hélas, ça se perd de nos jours.
      Merci pour ton commentaire.

  • Je suis du même avis que toi j’apprécie la féminité, le charme et la sensualité que ça dégage
    chez une femme.
    De temps en temps j’en croise au travail et elles me fascinent.
    Bonne continuation

    • Merci, je suis heureux de voir que tu partages mon avis.
      Les femmes ultra féminines se font rare à notre époque !

  • Je partage largement cette fascination pour la féminité. Par contre il m’est arrivé de trouver une femme très féminine en pantalon : après réflexion, j’ai compris que c’était sa façon de bouger, de se tenir qui attirait mon regard. « Elle » est souvent surprise par ma capacité à percevoir cette féminité parfois même à la limite de mon champs de vision : Elle dit que j’ai un vrai radar à belles femmes 😜

    • Merci pour ton commentaire !
      Je te comprends, pour ma part je suis aussi attiré par les femmes féminines dans le rue, au restaurant, dans les boutiques, mon œil est attiré par ça !
      Mais pour moi ce qui prime ce sont quand même les chaussures à Talon aiguille !!!

  • Un regard intéressant sur lequel, bien qu’étant moins restrictif que toi, on se rejoint en beaucoup de points, et qui, en 2nd lecture, reflète selon moi surtout un profond et sincère amour de LA femme (@Amante Lilli) et des Femmes.
    Toutefois, une phrase me titille quand même : « j’ai mille fois plus de respect pour une femme très féminine que pour une femme « banale » « . Là, en 2nd lecture encore, je rattache cela à la notion d’attirance et d’intérêt, mais la notion de « respect » est ici autant subjective que sujette à interprétation non ?
    En tout cas, comme tu le dis, à notre époque il faut du courage aux femmes, ne serais-ce que pour être et rester « très » féminines et s’affranchir du jugement des esprits étriqués… 😉
    (Mr de C&C 😉 )

    • Merci pour ton commentaire.
      Mais je confirme, ce n’est pas de l’attirance ou de l’intérêt, c’est un profond respect pour les femmes qui osent affirmer leur féminité à une époque où la pression sociale force à un gommage de ce qui fait d’une femme, une femme !
      Trop facile pour une femme d’être « banale » et de se plier au diktat de la « normalité ».
      C’est pour ça que j’ai plus de respect pour les femmes qui assument leur féminité.

  • Je suis tout a fait d accord une femme en pantalon basket tout les jours c est bof, a part comme tu le dis si exceptionnel pour des cotes pratique.
    Il n y a rien de plus beau qu une femme en robe et talons, le top des bas en plus.
    C est tout de meme plus femin et agreable a voir que toute ces femmes qui s habille comme des hommes lol.
    Et je rajouterai qu il en va de meme pour les dessous de ced dames…….quand elles en porte ce sui n est pas toujours le cas de lilli 😂

    • Merci pour le commentaire et content de voir que je ne suis pas seul dans ce cas à aimer l’extrême féminité 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *