On franchit un cap

Avant de commencer cet article je rappelle que même si nos pratiques avec Amantelilli peuvent paraître très hard, voire choquantes et violentes, elles sont toujours faites en étant pleinement consenties, voulues, acceptées en toute liberté par elle comme par moi. De plus rien n’est « fake », rien n’est exagéré, tout est vrai. Quand je cris de douleur, je cris réellement mon ressenti sans en rajouter. Quand Amantelilli dit quelque chose à un homme c’est vrai, ce n’est pas pour « faire du porno ». On ne prend pas de « poses caméra », on ne dit pas des phrases bien crues pour exciter le public qui regardera la vidéo. A l’heure où tout est faussé dans le libertinage avec l’émergence de vraies actrices pornos se faisant passer pour de fausses libertines il est important de remettre l’église au centre du village comme on dit

Nous avons eu pas mal de nouvelles expériences depuis le début de l’année 2022. Et oui même après 19 ans de libertinage on peut avoir encore de nouvelles expériences enrichissantes ! Ces dernières expériences dans des domaines variés, ont fait un peu changer la vision de ma sexualité, m’ont fait réfléchir sur ce qui m’excitait réellement au plus profond de moi, ce qui me faisait bander instantanément en y pensant ou en le vivant. Je vais vous détailler ce qui s’est passé, mes ressentis et ce qu’il en découle.

Masturbation sur ordre

Comme vous le savez depuis longtemps maintenant, Amantelilli aime les rencontres hard, où elle se sent vraiment prise en main par les hommes qu’elle rencontre que ce soit en solo comme en pluralité ou Gangbang. Depuis quelques temps maintenant je ne mets plus aucune limite à Amantelilli pour ses rencontres quel qu’elles soient. Elle fait ce qu’elle veut, comme elle veut, quand elle veut, avec qui elle veut et elle passe toutes les limites qu’elle souhaite. Elle n’a pas besoin d’attendre ou de demander une quelconque approbation de ma part avant une action. Elle a une « autorisation » permanente de faire ce qu’elle veut sans penser aux conséquences, à moi ou à mon futur ressenti sur ce qu’elle va faire. Aucune culpabilité, aucune limite.

Amantelilli étranglée

Amantelilli étranglée par son amant

Ma femme aime être brusquée pendant les rencontres : fessées, gorges profondes un peu forcées, gifles, étranglement, baise très virile, quelques fois des crachats sur son corps et sa figure, uro. Mais en l’espace de 2 semaines, il y a eu 2 rencontres très très hard où un cap a été franchi.

Rencontre avec Style83

Là lors de la rencontre avec Style83 (vous pouvez lire l’article sur le blog de ma femme en cliquant ici) elle s’est complètement lâchée et elle a acceptée d’être dégradée et humiliée comme jamais par un homme. Il l’a baisée sans ménagement, violemment, il l’a insultée, lui a craché sur tout le corps, la figure, il l’a couverte de pisse et l’a baisée dans son urine, il lui a fait lécher ses pieds, des gorges profondes réellement forcées où elle a craché sa bile sur son propre corps, elle lui a fait des anulingus, il l’a réellement étranglée, frappée son corps, c’était juste parfait, extrêmement excitant pour elle et bien sûr pour moi aussi. C’était pour moi un moment magique d’excitation. Jamais ma femme n’avait été aussi loin dans le lâcher prise et jamais un homme n’avait osé la traiter ainsi. Je n’en revenais pas de l’intensité sexuelle puissante et bestiale qu’il y avait entre eux. C’était fantastique à voir et à vivre. C’est une rencontre qui m’a complètement excité du début jusqu’à la fin.

Amantelilli piétinée

Amantelilli piétinée en étant baisée

Gangbang hard

Puis ensuite est venu 15 jours plus tard le Gangbang très hard (vous pouvez le lire ici) où là encore elle a été fortement dégradée, humiliée, baisée dans tous les sens sans aucune retenue. Ces 2 expériences lui ont énormément plu. Elle a adoré, a joui un nombre incalculable de fois et très intensément. Elle a reconnu elle même dans un tweet qu’elle aime de plus en plus être soumise sexuellement (uniquement), qu’elle prenait du plaisir a être traitée ainsi, humiliée et dégradée, souillée, rabaissée.

Amantelilli offerte

Amantelilli à la disposition de tous les hommes

De mon côté la voir ainsi être rudement exploitée, la voir faire des pratiques extrêmes à ce point me rend fou d’excitation. J’adore ça, cela m’excite a un point incroyable. Que ce soit en duo où lors de pluralité/Gangbang c’est quand elle est exploitée comme ça que cela m’excite le plus, que cela me fait bander. Elle se laisse aller pleinement à être le jouet sexuel de ces hommes, la femme qu’ils peuvent malmener sans avoir mauvaise conscience, oui ils ont le droit de le faire et elle ça l’excite énormément de subir ça, cette violence sexuelle, cette domination par des hommes puissants.

Je vais préciser quelques détails me concernant. Quand j’ai une relation sexuelle « pénétrante » avec Amantelilli, il y a 3 cas possibles :

  • Soit on fait l’Amour et là on prend bien sûr énormément de plaisir tous les 2 car c’est l’aspect passionnel, fusionnel qui ressort et la jouissance est sublimée. C’est une relation sexuelle alors totalement différente de tout le reste de notre sexualité. C’est la plus rare aussi.
  • Soit je la prends d’une façon plus conventionnelle en faisant varier les lieux et les positions.
  • Soit je la baise et là j’adore la maltraiter, mais il est évident que je vais beaucoup moins loin que les autres hommes et que ça ne la met pas en trans de jouissance comme avec les autres hommes.

Pourquoi ? Tout simplement parce que la situation est moins excitante pour ma femme et c’est normal, je suis son mari et même si je la malmène « doucement » cela ne sera jamais aussi fort et aussi excitant qu’avec des inconnus ou une tierce personne. De plus je n’ai pas réellement la possibilité d’aller aussi loin, Amantelilli ne me dit pas clairement « détruis moi, crache moi dessus, etc… » Alors oui je vais la fesser mais je ne laisse pas de trace comme certains font, je vais la gifler mais elle supportera moins bien la force de la gifle, dernièrement elle a fait un anulingus à plusieurs hommes alors que si je ne demande pas, je n’y ai pas droit. Il y a plusieurs pratiques auxquelles les autres hommes ont droit et moi très rarement ou pas du tout.

Amantelilli soumise

Amantelilli soumise aux hommes

Les pratiques dont j’ai peu souvent le droit et qu’elle peut faire à des inconnus :

  • Embrasser avec la langue. J’y ai droit peut être 4 ou 5 fois par an car Amantelilli n’aime pas ça. Mais par contre elle le fait aux hommes pour les exciter et les faire bander
  • Crachat sur la figure. Je ne le fais jamais. C’est réservé aux autres quand elle est ultra excitée
  • Anulingus. Elle vient juste de le faire à 2-3 hommes mais en solo, elle ne le fait pas pour l’instant en Gangbang. Pour ma part c’est quelque chose que j’adore et je dois le lui demander pour qu’elle le fasse. En plus à chaque fois qu’elle le fait sur moi ça lui fait gagner des points (voir le tableau des points 2022 du sexchallenge ici).
  • Exhibition plus poussée. Quand elle est en duo avec un amant elle accepte de se faire exhiber par lui de façon beaucoup plus extrême qu’avec moi. Doigtée en public (à lire ici), fesses exhibées (à lire ici).
  • Elle gicle avec les autres pas avec moi. C’est quelque chose de nouveau, depuis peut être 2-3 ans elle gicle en Gangbang voir même en duo et pas avec moi.
  • Dégradations et humiliations sexuelles. Cela va de plus en plus loin avec les autres et cela l’excite de plus en plus. De mon côté j’arrive rarement à l’humilier et la dégrader et ça va nettement moins loin.
  • Les rapports sexuels durent beaucoup plus longtemps. Que ce soit en Gangbang mais ça c’est logique, qu’en duo avec un homme seul, ses rapports sont plus longs, variés et les jouissances qu’elle a sont plus importantes qu’avec moi.

Cela fait beaucoup de choses qui changent par rapport à nos rapports sexuels intimes. Cela s’est construit au fil de notre relation et petit à petit nous en sommes arrivés là.

OUI ça me plaît beaucoup qu’il y est cette différence de pratiques sexuelles entre les autres hommes et moi, comme ça c’est clairement écrit et sans équivoque.

Par contre il y a des conséquences à tout ça, c’est que ma soumission, en tout cas ma condition de cocu soumis progresse dans ma tête et dans mes ressentis. Cela se fait naturellement en moi. Ce changement est long, progressif mais il est bien présent.

D’autres évènements de très grande importance pour ma sexualité sont arrivés depuis le début de l’année.

Massage prostatique

Amantelilli me faisant subir un massage prostatique

Séance de Pegging

Tout d’abord il y a eu cette séance de Pegging suite à une punition, c’est la deuxième séance réelle de ma vie. C’était pour moi une vraie séance comme je pouvais me l’imaginer. Amantelilli n’aime pas les jeux qui tournent autour de l’anal. De son côté elle ne pratique pas la sodomie car elle n’aime pas ça du tout. De mon côté, avant ma femme, c’est une pratique que j’ai eu avec toutes mes partenaires. J’ai toujours adoré sodomiser une femme. De la même façon le Pegging n’est pas une pratique qu’aime faire Amantelilli. Pour ma part c’est très mitigé mais cette séance a été révélatrice.

Pegging

Amantelilli me faisant subir un Pegging

Pour la première fois cela a eu lieu en face à face. J’ai du remonter mes jambes très haut dans l’attente de me faire prendre comme en missionnaire. L’humiliation de la position et de la situation était déjà très forte. Ensuite Amantelilli m’a pénétré réellement avec un vrai gode de bonnes dimensions. Je dois préciser que pour la réelle seconde fois qu’elle faisait ça, elle a été parfaite en tous points pendant toute la séance. Comme l’autre fois les 3-4 premières minutes sont énormément douloureuses pour moi. Ca fait vraiment super mal, la douleur est vive, désagréable à la limite du supportable pour moi. J’ai l’impression qu’on me détruit littéralement l’anus. Amantelilli a été très forte et a réussi à continuer malgré la douleur qu’elle voyait dans mes yeux et mon corps. Ensuite, quand j’ai commencé à m’habituer à la douleur qui s’est faite un peu moins forte mais toujours présente, une sorte de plaisir est arrivé. Une forme de plaisir très profond, très puissant, très intérieur. Le mélange de l’humiliation, de la douleur, de se sentir brisé, de voir ma femme qui pour l’occasion était habillée extrêmement sexy me pénétrer, les paroles dégradantes qu’elle disait plus ce plaisir intérieur étrange ont fait de ce moment quelque chose d’incroyablement puissant, fort intense. J’ai fini par jouir ainsi dégradé, humilié, brisé et détruit. J’ai honte de reconnaître que cela a été l’un des orgasmes le plus intense, profond et fort de ma vie d’homme. J’ai en effet éjaculé mais pas seulement, en mon corps une autre forme de jouissance s’est révélée. Autant après l’éjaculation tout s’arrête, autant là avec cet orgasme interne cela aurait pu continuer même après l’éjaculation. Post action j’ai compris pourquoi c’était si puissant. Tout d’abord, je n’avais pas joui depuis plusieurs jours tout en m’étant masturber plusieurs fois. Cela m’a sans doute mis en condition de besoin de jouissance et aussi fait grossir ma prostate. La jouissance que j’ai ressenti avait une partie mécanique où le gode-ceinture venait taper, frotter ma prostate et donc m’a procuré un orgasme prostatique. Ca c’est pour la partie physique. Mais il y a eu aussi une très importante partie psychologique. En effet l’humiliation que j’ai reçu de la part de ma femme que j’idolâtre a été extrême. J’ai été rabaissé, humilié, dégradé réellement par elle. J’ai vraiment eu cette sensation que j’étais détruit, brisé. Et c’est ce ressenti qui m’a puissamment excité comme rarement. Ces 2 parties, physique et psychologique, ont fait que ma jouissance et mon orgasme ont été incroyablement puissant et magnifique. Autre conséquence, c’est le regard que j’ai eu après ça sur ma femme. Cela l’a encore plus magnifiée à mes yeux, cela l’a rendue encore plus belle, plus désirable, cela l’a mise encore plus sur un piédestal et elle est devenue plus intouchable pour moi. Néanmoins malgré cette puissante excitation rarement ressentie, la douleur vive pendant toute la pénétration gâche grandement le plaisir. C’est donc une pratique que je ne souhaite pas faire régulièrement. De façon occasionnelle quand ma femme a envie de réellement me briser oui, en étant un peu prévenu avant.

Séance de Cuckolding

Pour finir il y a eu une dernière expérience incroyable pour notre couple. La séance de Cuckolding vécue grâce à la participation de CokinMalin13. Le cuckolding est une pratique que j’aime beaucoup mais qui est très difficile à réaliser car cela est très cérébral et il faut que le troisième participant, l’amant de la femme du couple, le Bull soit d’un très bon niveau libertin et maîtrise la situation. Il ne suffit pas que l’amant soit dominant, il doit savoir parfaitement se comporter avec la femme comme avec le mari. Et CokinMalin13 a été exemplaire, parfait dans son rôle de Bull. Cette séance est parfaitement décrite dans l’article d’Amantelilli ici.

Contrôle du couple

Contrôle total du couple par le Bull

J’ai aimé beaucoup de choses dans cette séance. Tout d’abord j’ai été calibré. C’est à dire qu’avant la rencontre j’étais conditionné. CokinMalin13 est un libertin connu et reconnu. Le Cuckolding n’est pas du tout sa pratique libertine. Il l’a fait car l’occasion se présentait mais ce n’est en aucun cas une habitude pour lui. D’un commun accord à tous les 3 il est devenu mon Maître. C’est à dire qu’à tout moment je dois lui obéir et répondre à ses demandes. Peu de temps avant qu’on se voit les limites ont été fixées avec lui, Amantelilli et moi. Comme tout ce que je fais dans la vie, je me suis mis à fond dans le rôle de cocu soumis à la fois à ma femme et à mon Maître. C’est très simple pas de relation sexuelle avec ma femme car elle lui appartient la semaine avant qu’on se voit, il est prioritaire par rapport à moi. J’ai le droit de prendre ma femme que 2 fois par semaine au maximum à partir de maintenant. Je dois le prévenir dès que ma femme se fait baiser par un autre. Bref je suis conditionné pour être sa chose, être la dernière des priorités dans mon couple, un objet de torture et d’humiliation à tous les 2.

Le jour de la rencontre je vais retrouver mon Maître pour l’amener à la chambre où l’attend Amantelilli qui est devenue ouvertement sa pute. Elle s’est parée de la tenue que je lui ai offerte pour la saint Valentin. Moi je suis encagé. Le ton est donné. être traité ainsi a été d’une immense humiliation pour moi. Se retrouver nu encagé, devant subir leur délire sadique et vicieux que ce soit physiquement ou intellectuellement a été source d’une très vive émotion. N’ayant rien à gérer, ni la camera, ni la séance, j’ai pu me lâcher à 100% et être moi-même, tenter de me surpasser pour les satisfaire. Subir les gifles de la part de mon Maître a fait partie de ces moments où je me suis senti devenir vraiment soumis. Les coups de martinets, les positions humiliantes, le moment où Sa pute Amantelilli a du se mettre à 4 pattes sur le lit et où j’ai du moi aussi me mettre à côté de ma femme qui n’était plus mienne dans la même position a fait naître en moi un sentiment de honte et d’humiliation terrible. Quand ils ont décidé de me mettre les dents de Kali puis de m’attacher pour être à leur merci fut aussi un moment très fort. Subir la brulure de la bougie sur mon corps pendant que mon Maître baisait la bouche d’Amantelilli fait parti de ces moments où mon masochisme s’est clairement révélé car je me sentais prêt à ce qu’il me brule l’anus et le sexe avec la cire de la bougie mais mon Maître m’a épargné. Être attaché, ne pas pouvoir bouger, avoir la figure à 20 cm de l’action où je pouvais voir Amantelilli s’appliquer à faire le parfait anulingus à mon Maître en répétant qu’elle ne fait pas ça au cocu a été ultra puissant comme moment. Voir cet homme puissant profiter de ma femme complètement soumise sexuellement à lui pendant plus d’une heure, lui autorisant tout sur son corps alors que j’étais traité comme une merde, un chien, un gros porc c’était exaltant. Jaime avoir cette place dans leur relation, la place de la sous-merde, le gros porc et surtout tout leur offrir de moi sans limite. Ils ont tous les droits sur moi, physiques et psychologiques.

La brûlure de la bougie

Brûlé à la bougie par mon Maître pendant qu’il baise la bouche de ma femme Sa Pute

OUI j’ai adoré vivre ça, subir tout ça, c’était purement magnifique, génial et incroyablement excitant. Il est dorénavant mon Maître et je lui dois obéissance dans tous les domaines. Merci Maître pour cette expérience qui restera gravée à jamais dans ma mémoire. Je suis prêt pour revivre ça et aller encore plus loin, beaucoup plus loin.

 

Tous ces évènements m’ont fait prendre consciences de plusieurs choses.

Il est évident que j’aime être humilié, dégradé, rabaissé, détruit. Je ressens une énorme jouissance et un puissant orgasme quand je suis brisé psychologiquement et physiquement. Ce sont mes orgasmes les plus profonds. J’aime voir ma femme se faire dégrader par d’autres hommes alors que moi je n’arrive pas à aller aussi loin. Quelque part au fond de moi, de constater ça m’humilie. Plus les hommes sont hard avec elle plus ça me fait bander et ça m’excite. Quand Amantelilli me torture ou m’humilie vraiment, cela me fait aussi vraiment bander. J’aime quand elle va très loin avec moi, quand elle me brise psychologiquement et physiquement. J’adore ça même, quand elle me domine sur tous les plans. En fait d’une façon générale j’aime quand mon orgasme, ma jouissance sont humiliants ou dégradants. Ce qui me plaît énormément c’est de constater que l’activité sexuelle de ma femme est riche de multiples orgasmes avec d’autres hommes alors que moi je suis condamner à pouvoir la prendre au maximum 2 fois par semaine pour suivre les ordres de mon Maître. Pour être plus précis quand dans le mois on a prévu une rencontre, un gangbang, je ne prends plus ma femme 2 ou 3 jours avant pour ne pas « l’abimer » puis ensuite, son sexe a souvent besoin de 3 à 4 jours pour récupérer. A cela il faut rajouter 7 à 10 jours où Amantelilli a ses règles et pas de pénétration dans ce moment là. De plus nous vivons dans la vraie vie et donc on ne fait pas ça tous les soirs. En résumer je peux pénétrer ma femme entre 6 et 8 fois par mois (hors vacances où là on a plus de temps pour nous). Je parle ici de pénétration car pour les jeux sexuels entre nous c’est bien plus souvent évidemment. Et cette fréquence de pénétration est pour moi très bien car, il y a un contraste énorme entre moi qui peut la pénétrer 8 fois en 1 mois et un groupe de 15 hommes qui vont la prendre en 2 heures ! Je me sens ridicule à côté et c’est super humiliant pour moi. J’adore ça. Ma femme est rare pour moi mais ultra disponible pour tous les autres et c’est ça qui m’excite de fou.

Vénérer sa femme

Quand ma sexualité se résume à me masturber devant un tel spectacle

Ma femme est rare pour moi Cette phrase résume parfaitement mon ressenti. Ma femme devient pour moi de plus en plus inaccessible. Pouvoir la prendre devient alors un privilège qui m’est offert alors que pour les autres c’est une banalité surtout quand je la vois s’offrir en abattage en cine X sans faire de sélection. Comme vous le savez notre vie sexuelle est divisée en 2 parties par mois. 15 jours où je suis son soumis et 15 jours où elle est à ma disposition sexuelle. Avec mon évolution, il est clair qu’il y a quand même au fond de moi une partie « dominateur » que je ne peux et ne veux pas effacer. Mais cette partie s’est réduite. J’ai toujours besoin de maltraiter ma femme de temps en temps. C’est dans ces moments où j’aime la gifler, l’étrangler, la fesser et abuser de sa bouche. Mais comme je ne peux pas me lâcher comme le font les autres hommes et comme elle va moins loin avec moi, faire ce genre de séance 1 à 2 fois par mois est maintenant suffisant. Evidemment c’est pour donner un chiffre mais parfois cela peut être plus car mes envies de domination à ce moment là sont plus présentes. Oui cela me fait bander de frapper ma femme et de l’étrangler. Mais il s’avère que je bande encore plus facilement quand dans ma tête au moment de la prendre je me dis que c’est un privilège, un honneur de pouvoir prendre cette femme qui est si soumise avec les autres hommes et qui me donnera moins qu’à eux. Et dernièrement je me dis aussi que c’est un honneur d’avoir le droit de prendre la Pute de mon Maître. C’est un privilège qui peux m’être enlevé à tout moment. Néanmoins même dans ma quinzaine de domination, j’ai ces pensées que naissent en moi. C’est plutôt dans les jeux sexuels que je vais maintenant la dominer. Je vais lui lancer des défis d’exhibition, de challenge, soit pour l’offrir à la vue d’autres personnes, soit pour la mettre dans des situations où elle devra se surpasser comme je l’ai déjà fait lors de notre virée à La Ciotat où j’ai proposé 4 défis à Amantelilli. Evidemment cela jouera sur le tableau des points que vous pouvez retrouver ici. D’ailleurs à mi année elle a déjà acquis un nombre indécent de points. Décidément cette année j’ai été trop gentil quand j’ai créé ce tableau.

Oui j’ai besoin maintenant de vénérer ma femme pour être excité. J’aimerai aussi qu’elle soit plus hautaine dans nos jeux, qu’elle joue avec moi ce rôle de femme inaccessible qu’elle est devenue à mes yeux. Qu’elle n’hésite pas à se la « pêter » quand elle est avec moi (c’est à l’opposer de sa nature, car elle ne se la « pête » jamais ni sexuellement ni sur son physique). Ma sexualité est maintenant basée à au moins 80% sur la masturbation avec ou sans jouissance. Et mes pensées quand je me masturbe sont toujours dans le domaine de ma dégradation, de mon humiliation, d’être brisé par cette femme tant vénérée. J’en suis à un point où si Amantelilli me demande de me mettre à genoux devant elle, pour vénérer ses jambes que j’adore tout en me masturbant pendant qu’elle m’insulte, me traite de merde, de gros porc, de vieux vicieux, qu’elle me crache à la figure et m’autorise à jouir sur ses nylons cela m’apporte une jouissance immense et ultra forte presque aussi bonne qu’une pénétration standard si je puis dire.

Vénérer ma femme en étant encagé

Vénérer ma femme en étant encagé

Etre détruit physiquement est aussi très excitant mais quand même moins que psychologiquement pour moi. Sauf si la jouissance qui en résulte est une jouissance dégradante. Comme par exemple quand j’ai joui pendant la séance de Pegging. Cela pourrait aussi se faire en me mettant dans l’anus par exemple un objet connecté commandé à distance par ma femme et qui me ferait jouir sans qu’on me touche, là le sentiment d’être brisé et d’être ridicule serait très présent. Ou encore l’orgasme ruiné. Les tortures que j’apprécie le plus sont celles sur mon sexe, mon anus et mes seins. Qu’elle me force à boire mon sperme suite à une séance SM où j’aurai vraiment souffert. Mais encore subir une traite en étant à 4 pattes comme un chien. Ce qui est bien c’est que de plus en plus à la fin d’une séance SM pour me faire jouir elle m’ordonne de me masturber bêtement pendant qu’elle m’insulte. J’aime avoir rarement le droit à une masturbation jusqu’à la jouissance de sa part car c’est une chose qu’elle fait très facilement aux autres hommes. Dans le même état d’esprit avoir droit à sa bouche devient un honneur alors qu’elle a sucé des centaines d’hommes dans sa vie. Bref je veux être moins bien considéré et moins bien traité que tous les autres hommes à qui elle s’offre. Devoir encaisser les pires outrages psychologiques ou physique pour avoir droit à elle alors qu’elle s’offre à tous facilement c’est ultra excitant pour moi.

Un autre point que j’assume totalement c’est ma dépendance à mon fétichisme. Les jambes d’Amantelilli sont pour moi absolument très belles, de vraies œuvres d’art. Quand elles sont recouvertes de Nylon et chaussées d’escarpin alors cela renforce ma soumission envers elle. Je deviens de plus en plus dépend de ça. L’été est pour moi un enfer pour ma libido qui s’écroule. Cela a aussi un effet humiliant car pour la majeure partie des hommes, l’été est le moment des jupes courtes et des tenues légères qui stimulent la libido des hommes, mais pour moi ce n’est pas complètement le cas et cela rajoute à mon humiliation face aux autres hommes. Ce fétichisme est si important que quand on est allé faire le Gangbang, ma femme s’est habillée sexy avec des bas et des escarpins. J’ai osé spontanément me jeter à ses pieds sans lui demander l’autorisation en embrassant le nylon de ses jambes et ses pieds. J’en avais tellement besoin c’était plus fort que moi de faire ce geste de soumission. Elle ne l’a pas très bien compris car elle m’a dit qu’elle n’était pas du tout dans l’état d’esprit de ma soumission mais plutôt à l’opposé car elle allait s’offrir comme soumise sexuelle à ces hommes pendant le gangbang. Je m’en suis voulu d’avoir fait ça et depuis je n’ose plus spontanément me jeter ainsi pour satisfaire mon fétichisme.

Vénérer les jambes de ma femme

Vénérer les jambes de ma femme gainées de nylon

Le dernier point qui me manque terriblement et que notre couple a déjà vécu, c’est que ma femme est une sorte « d’amant officiel » avec qui elle pourrait être prise sans préservatif. C’est le saint Graal pour tout cocu soumis. Nous avons connu ça avec nos amis sud africains, qui sont nos témoins de mariage. Il était le seul avec moi à la prendre sans préservatif. Mais nous ne les voyons plus suite à ce qui s’est passé dans le monde et surtout il ne prend plus ma femme depuis quelques années. C’était vraiment fantastique car pour moi c’est le summum du plaisir candauliste et cuckold si l’on rajoute tous les jeux de sperme possibles. Cela me manque vraiment beaucoup.

Quant aux autres femmes vous l’aurez compris ma dévotion envers ma femme Amantelilli étant infinie cela agit comme une sorte de castration psychologique. Sans parler du fait que cela n’excite pas du tout ma femme de me voir ou de me savoir avec une autre. Par contre comme je sais que je n’arriverai à rien avec une autre femme, accepter qu’une femme ait envie de jouer avec moi devient un peu humiliant car je sais que je ne pourrai pas répondre à ses attentes et que je vais la décevoir. Sauf si cette femme a en tête de m’humilier en me faisant une fellation ou une masturbation et constater que je ne bande pas allant même peut être à me faire jouir bêtement en étant mou. Après tout je ne suis plus vraiment un homme mais plutôt un objet au service du sexe et de l’humiliation.

Voilà où j’en suis. J’essaie de l’assumer mais ce n’est pas toujours facile et le regard de ma femme joue beaucoup. Apprécie t elle ce nouveau virage dans ma sexualité ? Cela lui plaît il ? La discussion n’est pas toujours facile, même si les gestes parlent d’eux même car il ne faut jamais mentir en terme de sexualité car sinon l’un des 2 sera malheureux dans le couple. Elle s’est bien sûr rendu compte de tout cela. Mais il faut surtout aller à la vitesse de chacun. Je suis très fier de ce que ma femme a fait de moi sans le vouloir vraiment. Un homme docile, dévoué, fidèle qui vénère sa femme comme une déesse et qui est le plus heureux des hommes quand elle prend du plaisir avec d’autres que moi.

Je n’ai jamais pensé qu’un jour ma sexualité allait évoluer de cette façon. Cela est du uniquement à l’Amour infini que je porte à ma femme et à la source de bonheur qu’elle m’apporte chaque jour. C’est une femme si exceptionnelle que l’emprise qu’elle a sur moi est à la hauteur de cette exception.

28 Responses to “On franchit un cap

  • Merci, Mr. Pour ce remarquable ( comme d’habitude) témoignage.
    Je dois bien avouer que la clarté exprimée de tes envies et de tes ressentis surtout, me donnent à réfléchir moi aussi.
    Je n’ai pas les moyens de mes envies, pour autant,,j’ai une relation virtuelle suivie depuis 3 ans au moins avec une femme qui ressemble à Lilli pour les pratiques, si ce n’est qu’elle adore la sodomie, au point de n’offrir son sexe qu’à son mari, ou sur ordre.
    Nous avons aussi fait évoluer ses pratiques ensemble, et ne se donne hors couple jamais sans moi.
    En quelque sorte, je suis sa caution, son maître sa sécurité, car elle n’hésite pas à prendre des risques parfois.
    Tu peux imaginer ma frustration de ne l’avoir même jamais rencontrée.
    Comme toi, je suis donc dans le mental, comme elle, comme Lilli aussi d’ailleurs.
    Je te remercie encore pour ta sincérité, et ce que tu donnes à penser.
    Bonne suite, soignes toi bien, amitiés

    • Merci beaucoup pour ce message et ce témoignage.
      Ce sont des moments intenses à vivre et il est vrai que le mental fait pratiquement tout le travail !
      Bonne continuation dans cette expérience.

  • Chaque nouvelle rencontre et un réel plaisir et surtout partage entre vous deux quel parfaite alchimie prenez soin de vous et surtout que tout ce passe bien avec cette merde

  • Herr_Ralf
    5 mois ago

    Oui, c’est un long texte, mais j’ai apprécié chaque mot. Merci pour ta profonde ouverture d’esprit et les aperçus que tu nous as donnés. Oui, l’être humain change, pourquoi pas la sexualité ? Continue comme ça et bonne chance.

  • Mr Intimement
    5 mois ago

    Un article, écrit avec la tête dans lequel, le cœur parle!
    En plus quand on sait les circonstances de la publication de ce dernier, c’est que cela avait vraiment envie de sortir…
    C’est drôle, car dans les dernier RT de ta femme, elle ressortait l’article de blog, dans lequel elle jouait à un jeu de l’oie coquin…
    Elle a évolué.
    Tu as évolués.
    Vous avez évolués, comme tous… La vie, les expériences façonnent…
    Que deviendras tu demain? Comment vas tu évoluer? Ça seul l’avenir nous le dira… mais le chemin que tu souhaites vouloir prendre par envie, désir et amour, semble t’aller, te convenir… Comme tu le disais au début, tout est consenti…
    Demain, tu seras, peut être, la petite sissy et bout en train (au sens premier) de ton maître … ou pas!
    Mais en tout cas, le champs des possibles est ouvert…

    ps remets toi vite et bien!

    • Merci beaucoup pour ton commentaire et tes remarques.
      Je ne serai jamais une sissy ça c’est certain, et je sais qu’il y aura toujours au fond de moi un côté dominateur que je ne veux pas étouffer.
      Mais j’ai envie de profiter à fond de toutes les possibilités sexuelles sans me poser de question !

  • patochebgb
    5 mois ago

    Bonjour
    Merci pour ce long texte toujours aussi bien écrit mais nécessaire pour bien comprendre ton ressenti. J ai pour ma part beaucoup aimé lire ta façon de vivre votre vie de couple 💑 Merci de nous partager tout ça par vos écrit, photos et vidéos
    A bientôt
    Patoche

    • Merci beaucoup pour ton commentaire et oui nous essayerons de rester dans le partage aussi longtemps que l’envie de partager sera là !

  • C’est du Sexe, bien sur.
    Du Sexe Extrême !
    Mais ce n’est pas que cela. C’est aussi bien plus que ça !
    Dans ton couple, le plaisir physique est exacerbé certes. Mais, (du moins, je le perçois ainsi ) le physique n’est rien sans la dominante cérébrale qui implique vos corps et aussi votre mental, votre Esprit !
    En fait, tous les deux, vous êtes des Artistes ! Des Créateurs !
    Des artistes du Sexe et plus fort encore, des artistes de l’Amour !!!

    • Merci beaucoup et c’est tout a fait ça, la partie cérébrale fait pratiquement tout !
      Encore merci pour tes mots.

  • Et je continuerai à dire que te connaissant et vous connaissant tous les 2, ça n’est pas si choquant que cela.

    La seule chose à se demander, c’est : « Maintenant que tu as dépassé tes limites, il reste quoi à faire au-delà de tes limites ? » Mais ça reste vraiment intéressant

  • Intime Photographie
    5 mois ago

    Un incroyable chemin….!

  • Bonjour Mr Sirban,

    Et merci de t’être livré avec une telle qualité rédactionnelle et une telle lucidité intellectuelle. Ton écrit laisse clairement transparaître ton souhait de dépasser t’es limites en terme de soumission et je me demande si tu fantasmes sur le fait de te faire sodomiser par le potentiel futur amant régulier d’Amante Lilli, ce qui ajouterait pleinement à ton humiliation et à ta soumission ?

    • Merci pour ce commentaire
      Je ne suis pas bi et me faire sodomiser par l’amant « Bull » de ma femme est quelque chose que bien sûr j’ai déjà imaginé mais je ne suis pas sûr de bien le vivre.
      En tout cas je n’en suis pas là du tout, surtout qu’amantelilli n’aimerai pas ça et qu’elle n’a pas d’amant régulier.

  • Sublime ce texte et quelle richess dans vos experiences Monsieur ! Maitre, soumis, vous avez exploré la richesse du BDSM et vous nous faites partager cette richesse dans vos temoignages.

    Merci Monsieur ! Je suis vraiment heureuse de pouvoir suivre vos aventures, si inspirantes pour des personnes qui decouvrent le BDSM.

    XOXO
    Trina

    • Merci beaucoup pour ce commentaire.
      C’est un plaisir pour moi de partager mes expériences et si ça peut servir à des personnes c’est encore mieux !

  • Francesco B.
    4 mois ago

    Bonjour MRsibian, je vous suis depuis l’Italie pour trouver vos articles merveilleux, très cérébraux, extrêmement excitants.
    Amantelli est fantastique et j’apprécie beaucoup qu’elle devienne une vraie salope.
    Je vais vous donner quelques suggestions pour vos séances érotiques. J’aimerais la voir pisser devant un groupe d’hommes avec un plug anal. Je sais qu’elle ne fait pas d’anal mais … Après avoir pissé, ce serait bien de la voir baiser le groupe d’hommes devant lequel elle s’est produite: ils doivent la remplir de sperme puis la laver avec de fantastiques jets de pisse.
    C’est la soumission. Je suis sûr que vous l’apprécieriez beaucoup.
    Un câlin à toi et un coup de langue sur la chatte d’amantelilli

    • Merci pour ce message d’Italie !
      Amantelilli pratique l’Uro comme receveuse et aussi donneuse.
      Par contre tout nos rapports sont protégés donc jamais ma femme ne sera remplie de sperme !

  • Accepterais-tu que ta femme aille vivre chez ton Maître ?

    • C’est une excellente question !
      Vivre non mais qu’elle passe un Week end complet avec lui du samedi 12h au dimanche 12h oui cela me tenterait bien d’essayer.

  • Ton Maître ne sera ton Maître que lorsqu’il t’aura sodomisé, de préférence devant Lilli.
    Avant, c’est un peu du blah blah…

    • Cela me fait franchement rire ce genre de réflexion !!!
      Ce n’est pas une sodomie qui fait un soumis ou un Maître mais une relation perverse et intelligente

      • mrsirban et dono888 ont raison tous les deux, me semble t-il.

        Oui, une relation perverse et intelligente par le Maître est indispensable sinon pas de dépendance, ni de jeu.
        Mais la domination anale (qui n’a absolument rien à voir avec l’homosexualité) est nécessaire pour le soumis afin de se réaliser à sa condition. C’est un lâcher prise extraordinaire.

        On attend le reportage !

  • Jean-Yves
    2 mois ago

    Hello,

    L’idée que ton épouse prenne un amant stable est une très bonne idée.

    Je suis un cocu très léger comparé à toi.

    Un jour, j’ai proposé à ma femme de prendre un amant. D’abord, elle m’a dit qui j’étais fou, puis elle a dit fermement non, puis peut être et 18 mois après ma demande initiale elle m’a demandé si j’étais toujours intéressé… C’était un oui !

    Seulement quelques semaines après, elle avait un amant. Un homme génial. Ca a duré 10 ans et j’ai été bien plus triste qu’elle quand ça c’est terminé.

    Ce fut dix années fantastiques pour moi et pour ma femme. Je ne l’ai rarement baisé pendant cette période mais cérébralement, ce fut le pied. Sexuellement, ma femme acceptait de son amant des pratiques ce qu’elle me refusait avant. Le summum, pour ses 40 ans, il lui a offert un piercing VCH, réalisé sans même m’informer…

    Ma femme s’est considérablement épanouie. Pour ceux qui aiment être cocu, un amant stable c’est génial. Surtout qu’au bout d’un moment c’est difficile à cacher aux autres.

    Bref, je recommande.

    Jean-Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *