Mon respect pour les « Travailleuses du Sexe»

Tout d’abord j’aime toujours commencer par définir le terme principal de mon article.

Qu’est-ce qu’on entend par « Travailleuse du sexe » ?

Comme son nom l’indique c’est une personne qui tire profit (gagne de l’argent) avec une activité en relation avec le sexe. Je vais donner quelques exemples concrets :

  • Prostituée, Call girl, Escort
  • Actrice porno, Actrice de théâtre érotique, Showgirl
  • Modèle photo porno
  • Webcameuse, Strip teaseuse, Téléphone rose
  • Toutes les autres….

Bref tout ce qui touche au sexe et qui permet de gagner de l’argent.

Pour couper court à toutes polémiques, je ne vais parler ici que des femmes volontaires pour faire ce genre de travail et qui aiment ce qu’elles font. Sinon ça s’appelle de l’exploitation de la détresse humaine et ce n’est pas le débat ici.

J’ai un profond respect pour ces femmes là car vraiment ce n’est pas simple. Le pire, je pense, c’est le regard des autres et les préjugés. Ça m’énerve de voir comment certaines femmes sont traitées en faisant ce travail.

Sur Twitter je me suis amusé à suivre certaines actrices X et certaines Webcameuses.

J’aime bien suivre Nikita Bellucci, déjà je trouve que c’est une excellente performeuse, une vraie pro, une vraie star du X et en plus elle partage beaucoup de choses avec ses « followers ». En plus d’être belle elle est intelligente et ses réparties sont parfois fort bien placées.

Nikita Bellucci

Nikita Bellucci

 

 

Nikita Bellucci

Nikita Bellucci

 

Anna Polina aussi, même si son univers m’est plus abstrait.

Anna Polina

Anna Polina

 

Anna Polina (publiée avec l'accord de l'intéressée)

Anna Polina

Je ne parle pas pour ces 2 actrices que je ne connais pas, mais je ne suis pas certain que certaines de ces femmes travaillant dans l’univers du sexe soient toujours épanouies dans leur vie amoureuse. Et je pense que ce n’est pas de leur faute mais plutôt celle des hommes qu’elles rencontrent.

Attention, je n’ai pas dit que toutes les travailleuses du sexe n’étaient pas épanouies, loin de là bien au contraire, j’en connais même qui sont très heureuses en couple et pour qui cela se passe très bien mais c’est peut-être plus dur pour elles de trouver chaussure à leurs pieds.

Et puis quand je vois les commentaires de certains mecs sur les réseaux sociaux envers elles, ça me dégoûte.

En effet je pense que ce n’est pas toujours facile pour une « travailleuse du sexe » de trouver un homme qui accepte leur travail et qui les aime pour ce qu’elles sont et pas pour ce qu’elles représentent.

Je pense qu’il faut être un peu (voir beaucoup) un homme candauliste pour faire sa vie avec ces femmes.

Pour ma part, je me suis toujours dit que j’aurai aimé vivre avec une escort-girl occasionnelle de haut niveau. Mon côté candauliste aurait été aux anges. 4 ou 5 rendez-vous par mois, pas plus, avec le choix du client. J’aurai été son garde du corps, je l’aurai amenée au rendez-vous, attendre qu’elle ressorte, bref son serviteur. Bon je vous l’accorde c’est un peu idéalisé peut être mais l’idée est là.

Ce ne sera bien sûr jamais le cas car Amantelilli, bien qu’elle en ait toutes les qualités, intelligence, écoute de l’autre, beauté, charme, élégance et performante au lit, ne souhaite pas du tout être une escort occasionnelle. Le rapport entre sexe et argent ne passe pas pour elle. Elle est une libertine et en aucun cas l’argent n’intervient dans les rapports libertins.

Heureusement j’ai une magnifique compensation car Amantelilli est une Hotwife et la voir régulièrement avec d’autres hommes nourrit parfaitement mon côté candauliste.

Pour conclure je dirai qu’il y a des hommes qui sont fait pour vivre avec des « travailleuses du sexe » et d’autres qui ne pourront jamais accepter ça de la part de leur femme.

Mais s’il vous plaît messieurs, mesdames, respectez les comme elles le méritent, elles ne font de mal à personne bien au contraire, elles embellissent sexuellement notre quotidien.

Merci Mesdames

 

P.S : J’ai contacté Nikita Bellucci et Anna Polina via leur site web dans le formulaire de contact pour leur proposer de lire l’article et de me dire ce qu’elles en pensaient, voir même modifier des passages les concernant ainsi que pour leur demander l’autorisation de mettre leurs photos dans mon article mais aucune d’elles ne m’a répondu…

 

8 Responses to “Mon respect pour les « Travailleuses du Sexe»

  • Tu oses aborder un sujet délicat et polémique. Sans même discuter du bien ou du mal de la marchandisation du corps humain, je pense que la dépénalisation de la prostitution (volontaire) aiderait grandement à améliorer les conditions de travail et simplifierait la lutte contre l’exploitation. Toute prohibition encourage la « mafia-isation » du domaine en question. Il est même probable que ça ferait un peu évoluer les mentalités vers plus de tolérance envers les autres travailleuses ( et -eurs) du sexe.

    • Merci pour ton commentaire.
      Oui en effet la réouverture des maisons closes par exemple comme cela se fait dans d’autres pays d’Europe serait sans doute un bien.
      Mais l’idée ici était plus l’aspect candauliste de l’homme qui partage la vie des femmes qui font ce métier que du cas « juridique » de ces métiers.

  • Oh là là là plus qu’un simple débat que tu ouvres ici, un débat passionné, passionnant.
    Il va au delà de la pensée de Marthe Richard qui voulait supprimer les maisons d’abattage…
    Il pose la question de ce que l’on a le droit de faire ou non avec son corps d’un point de vu légal. Et je pense que nous sommes bien limité en ce sujet.
    Après être une ou un conjoint(e) candauliste n’est pas une condition je pense, car il y a une vie personnelle et une vie professionnelle…

    • Merci pour ton commentaire !
      Par contre pour une fois je ne suis pas d’accord avec toi concernant ta dernière phrase :
      « Après être une ou un conjoint(e) candauliste n’est pas une condition je pense, car il y a une vie personnelle et une vie professionnelle… »

      Je pense que malgré tous les efforts du monde pour séparer ces 2 vies, tu ne peux t’empêcher d’avoir la vie pro qui joue ne serai-ce qu’un minimum sur ta vie perso. Quand c’est des problèmes de management ou autre ce n’est pas bien grave mais quand la vie pro tourne autour du sexe avec ta propre femme, de l’intime, je pense que si au début tu arrives à faire la part des choses, au fil du temps, si tu n’es pas candauliste ça va te miner de l’intérieur.

  • Les travailleuses du sexe sont des femmes tout à fait respectable.
    Si elles n’étaient pas là je pense que la société se porterait mal. Elles permettent à certains d’évacuer un manque affectif et physique.
    Ce qui est bien sur répréhensible c’est l’exploitation dont peut être victime ces femmes.
    On devrait leurs permettre de faire leur métier en toute quiétude et sécurité.
    Par contre on sent chez certaines (par exemple des actrices pornos) qu’elles sont complétement perdues dans ce monde là et qu’elles le vivent mal. On en a vu mal tourner malheureusement…

    • Je te rejoins à 100% Stéphane sur ton commentaire.
      Bien souvent je me dis qu’heureusement qu’elles sont là pour certains hommes en manque affectif.

  • Un très bon sujet tabou surtout en France ou le sexe à encore beaucoup de préjugé tout ca par manque d’éducation et d’ouverture d’esprit, très bon choix avec Nikita Bellucci et Anna Polina deux actrices ( ex pour Nikita) intelligentes avec un vrai caractère rien d’autre de plus à rajouter de ce qui a était dit dans les commentaires, juste merci au film x, les escortes que j’ai rencontrait et à vous mr Sirbian lilli, elysa… De m’avoir éduquer et ouvert mon esprit, big up à tous 🙂

    • Merci Syl pour ton com,

      Je suis heureux de voir que je ne suis pas seul à défendre ces femmes parfois incomprises ! Et si cela permet d’élargir l’esprit de certaines personnes ce n’est pas plus mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *