Bilan et tableau des points de cette étrange année

Amantelilli une déesse pour moi, un objet sexuel pour tous les autres hommes

L’année 2020 touche à sa fin. Cela aura été une année difficile pour tout le monde. Tous ces évènements ont changé notre façon de vivre, de penser et peut être recentré nos priorités. Evidemment le libertinage en a pris un sacré coup cette année. Je ne vais pas ici débattre du bien fondé ou pas de continuer à libertiner en ces périodes troubles. Par contre force est de constater que pour notre couple cela a eu un gros impact. En effet pas de Cap d’Agde cette année et une activité libertine réduite. En tout début d’année c’est à dire le 1er janvier à 0H30 un GB à l’Abso Spa, suivi fin janvier de notre dernier Gangbang de l’année avec Adeline. Nous avons eu 4 rencontres avec des hommes seuls et 1 rencontre Hotwife en juin. Fin de la partie libertine ! C’est notre choix commun de ne pas en avoir fait plus au vue de la pandémie.

Amantelilli en plein GangBang

Par contre cela a un impact indirect sur le fameux tableau des points que je crée chaque année pour Amantelilli. D’ailleurs à ce sujet une clarification s’impose.

J’ai 2 passions dans ma vie. La première c’est ma femme Amantelilli. Elle est tout pour moi, c’est ma source de vie, mon oxygène, ma raison de vivre sur terre. Je ne veux que son bonheur et lui offrir la plus belle vie possible.

Ma deuxième passion est le sexe. Je suis un vrai obsédé sexuel et cela depuis toujours. Pour moi c’est vital. Je mets ça au même niveau que manger, boire et dormir. Sans l’un de ces 3 éléments je dépéris. Pour le sexe c’est pareil. Si j’en ai pas, je vis très mal, je souffre, je me meurs à petit feu. Quand je parle du sexe, je veux parler d’ambiance sexuelle, d’y penser, de le vivre, pas nécessairement de le pratiquer. N’avoir du sexe que le samedi et le dimanche et rien de plus pendant le reste de la semaine même sans acte purement sexuel, ce n’est pas quelque chose de viable à long terme pour moi. Je sais que c’est le cas de plusieurs couples de par leur vie, le travail, les enfants mais pour moi c’est impensable. C’est pour ça que j’ai créé ce tableau des points et aussi instauré en accord avec ma douce de diviser le mois en 2 parties, 15 jours (correspondant aux règles de ma femme) où je suis son soumis et 15 jours où Amantelilli est mon jouet sexuel. Cela permet à chacun d’exprimer sa sexualité et aussi normalement de permettre de se surpasser, d’avancer, de toujours progresser dans notre sexualité et d’avoir en permanence une petite ambiance sexuelle.

Amantelilli traitée comme une chienne par ses amants

Ce tableau était très basé sur les rencontres libertines. Je l’ai donc changé en début d’année pour s’adapter à la situation. Il faut savoir que cela me prend un temps de malade d’avoir les idées, de les adapter, de regarder en arrière pour savoir ce que l’on a déjà fait, ce qui a plu, ce qui a déplu. J’ai une grosse pression car il faut que ce soit accepté par Amantelilli, que ce soit un mélange de ce que l’on a déjà fait et aussi de nouveauté, que cela nous apporte du frisson, du fun, du dépassement de soi et des tonnes d’orgasmes. Je me cultive sur toutes les pratiques sexuelles possibles et existantes dans le monde. Je me retrouve avec une culture sexuelle énorme et je sais que je n’aurai hélas pas assez d’une vie pour tout explorer, tout essayer. De mon côté je n’ai maintenant plus aucune limite à part bien sûr les enfants et les animaux cela va de soit. Donc mon champ des possibles est pratiquement illimité. Tout est imaginable, tout est envisageable, de la pratique la plus soft à la plus hard, de la plus mignonne à la plus perverse et cela quelque soit le nombre, le genre des acteurs et la situation. Dans notre couple, c’est Amantelilli qui limite les pratiques. C’est elle qui a des barrières et que je respecte toujours. Nous avons toujours été à son rythme dans notre sexualité. Il faut savoir qu’elle ne se forcera jamais à faire quelque chose. Même si c’est une pratique que j’adore, qui me rend dingue, si ça ne lui plait pas, si elle n’en a pas envie, elle ne le fera pas même si cela me fait plaisir. C’est donc à moi à m’adapter à sa sexualité, à ses envies. Je fais passer ses envies bien avant les miennes.

J’ai donc cette année adapté ce tableau à ses envies, à la situation et à ce qui se passait dans nos jeux dans le passé. Une grosse prise de tête mais que je le fais volontiers pour que nous ayons toujours cette petite folie sexuelle dans notre couple. J’ai donc beaucoup axé sur les tenues qu’Amantelilli pouvaient porter en extérieur. Des tenues sexy comme porter des hauts transparents sans soutient gorge, porter des jupes ou robes très courtes laissant apparaitre en permanence la jarretière des bas, ou encore des short courts, etc… Bref des tenues que portaient facilement Amantelilli dans le passé même sans aucun défi et qui me ravissaient toujours, car voir tous les hommes la regarder se déplacer quand on est au restaurant et qu’elle traverse la salle pour aller aux toilettes, c’est un moment de pur bonheur pour moi comme pour elle, assumant ainsi son statut de femme très féminine.

Amantelilli portant un haut transparent au restaurant

Amantelilli montrant librement la dentelle de ses bas au bar

Amantelilli en short très court en plein parc en public

Cela n’a pas apporté le nombre de points que j’espérais car elle est sortie seulement 2 fois en haut transparents et rien de plus. Elle avait la possibilité d’en gagner beaucoup plus sans trop d’effort mais cela n’a pas été le cas. Il faut aussi se souvenir que nous n’avons pas pu sortir comme on le souhaitait avec le confinement et aussi qu’elle a eu une tendinite qui l’a littéralement bloquée à la maison et aussi empêchée de porter des talons, mais néanmoins il y avait quelques occasions possibles.

Bien évidemment pour les pratiques, tout ce qui touche à l’anal est banni par Amantelilli. Sur elle bien évidemment car c’est une pratique qui lui fait mal mais aussi sur moi. Elle n’aime pas les jeux autour de ce sujet. J’ai eu l’immense chance qu’elle me fasse découvrir le pegging il y a maintenant 1 an. Cela était pour moi très intense. C’est quelque chose de très très douloureux et aussi d’humiliant. J’aime beaucoup cette pratique car ça me détruit complètement, à la fois physiquement et mentalement. M’étant dit que c’était facile pour elle a gagné, j’avais mis pas mal de points sur ce sujet mais comme ça ne la tente pas, elle n’en a pas profité. Pourtant il suffisait qu’elle me demande de me plugger voire me goder sans quelle ne fasse quoi que ce soit, juste à me regarder souffrir et m’humilier, et là encore c’était des points faciles à gagner.

En pleine séance de pegging par Amantelilli

De la même façon j’avais mis un paquet de point dans le virtuel. Les webcams, les jeux à distance, pandémie oblige. J’ai eu la joie de la voir faire une webcam, non sans râler lors de ma demande, mais cela s’est super bien passé, elle a apprécié. Mais pas suffisamment pour qu’elle est envie de recommencer et de gagner plein de points dans ce domaine.

J’avais aussi pensé à ma domination de type BDSM, contrôle sexuel, demande de masturbation, humiliation. Des possibilités pour elle de gagner facilement des points. Voyez le scénario, elle joue à animal crossing, lève à peine les yeux sur moi en me demandant de me masturber bêtement pendant qu’elle joue, puis voilà 2000 points de gagné facile ! Ou encore elle m’ordonne simplement de ne pas me faire jouir et bing ! Des points de gagnés ! Mais non ce n’est pas son truc et donc pas de game.

Sentir les talons d’Amantelilli rentrés dans ma chair, j’adore ça

Le côté cuckolding que j’apprécie beaucoup aurait pu lui faire gagner des points mais le peu de rencontres qui ont été faites à cause de la situation, ont été axées candaulisme plutôt que cuckolding. Ne pouvant pas faire de pluralité ou de gangbang, Amantelilli préfère les jeux candaulistes que les jeux cuckold, il est donc évident que les rencontres se soient naturellement orientées dans ce sens.

Au final, elle est quand même parvenue à ne plus être en négatif mais pas en positif non plus. Disons qu’elle a sauvé les meubles pour l’instant à l’heure où j’écris cet article. Là où elle a gagné pas mal de points c’est bien sûr les quelques rencontres que nous avons faites et aussi la domination physique, sadique sur moi. Pour les rencontres son évolution est évidente. Elle se lâche vraiment avec ses amants, acceptent de plus en plus de choses et prends encore plus de plaisir qu’avant. Dans le passé, elle pouvait se faire prendre pendant 20 minutes et après dire stop car cela commençait à « chauffer » comme elle dit au niveau de son sexe. Maintenant une partie sexuelle bestiale d’1 heure ne lui fait plus peur. C’est une merveilleuse évolution. Dans les exhibitions aussi il y a une belle progression. Amantelilli fait maintenant des flashing à peu près partout, surtout dans les endroits remarquables. Elle fait aussi plus d’exhibitions à risque. C’est une très belle façon de mettre en valeur son corps si beau.

Amantelilli nue sur une route aux yeux de tous

La première période de confinement a été pour moi la période sexuelle de l’année la plus folle. C’était génial, on jouait sexuellement presque tous les jours, c’était intense, innovant, fun, des moments d’exceptions. Les quelques rencontres que nous avons réussi à faire ont aussi été excellentes. Par contre le reste a été plus difficile sexuellement à vivre et cette ambiance anxiogène n’aide pas à nous épanouir. Difficile de faire des folies avec une atmosphère comme ça.

La plus grande avancée sur le plan sexuel d’Amantelilli cette année a été la remise en avant de son côté sadique. Après avoir espéré qu’elle joue le côté BDSM et contrôle de ma sexualité c’est finalement son côté sadique qui l’a emporté. Là encore j’ai du évoluer pour pouvoir être à la hauteur et lui donner envie de continuer dans cette voie, vu que ça semble l’intéresser. De soumis j’ai du basculé en masochiste. même si c’est un domaine que je connais très très bien, depuis ce changement je regarde des tonnes de vidéos où des hommes se font torturer par des Domina. Je m’imagine à la place de ces hommes et je me demande jusqu’où je pourrai aller dans le masochisme, sachant que comme pour tout le reste de ma vie je suis quelqu’un d’extrême. Je suis aussi de plus en plus sur Twitter des Domina professionnelles voir amatrices très averties. Je me suis aussi pris physiquement en main, j’ai fait du sport et essayer de faire en sorte que mon corps lui plaise un peu plus, tout ça pour lui donner envie de s’y intéresser sadiquement. C’est clairement plus pour que je sois « appétissant à utiliser sexuellement » pour Amantelilli que j’ai fait du sport que pour moi. J’ai dans l’idée que c’est plus excitant pour une Domina sadique de détruire et torturer un corps physiquement plus beau. J’ai aussi par le sport, retravaillé mon mental pour endurer encore plus de douleur, de souffrance, pour la servir et lui donner envie de s’occuper de moi.

Etre à la merci d’Amantelilli, prêt à souffrir pour son plaisir sadique

Fait remarquable, dans un autre domaine, ce qu’il y a de fantastique avec Amantelilli par rapport à d’autres femmes, c’est la volonté qu’elle a chaque week-end de m’en mettre plein la vue avec ses tenues. Là où certaines femmes finissent en pyjama ou survêtement le dimanche sous la couette pas coiffées et pas apprêtées, Amantelilli éblouit de ses tenues ma vie le week-end. Elle vous partage d’ailleurs quelques clichés sur twitter. C’est féérique et c’est un instant que j’attends toute la semaine. En ça j’ai une chance inouïe de vivre avec une femme comme ça.

Tenue du week-end pour Amantelilli

Nous arrivons à une période de l’année où normalement je commence à construire le tableau des points de l’année suivante. En faisant le bilan je me demande ce que je vais bien pouvoir mettre dans ce tableau. Je pense que 2021 sera hélas dans le même style que 2020 côté pandémie. J’ai toujours peur que la création de ce tableau soit risque d’être encore source de « ralou » (le « ralou » est quand ma tendre et douce épouse se transforme en nain du Mordor et râle en lisant mes propositions de jeu) et je risque de tomber encore à côté sur mes propositions comme ça a été le cas cette année, mais de l’autre côté si je ne le fais pas, j’ai peur qu’il n’y ait plus ce petit challenge qui pimente un peu notre quotidien, j’ai peur que cela rende plus difficile l’entretien de cette tension sexuelle nécessaire pour moi en tout cas. Et puis au début quand nous avons commencé ces tableaux, le côté défis plaisaient beaucoup à Amantelilli.

J’ai par contre fait la grosse erreur de mettre beaucoup trop de défis possibles. J’étais tombé dans l’extrême en mettant plus de 170 défis à réaliser. Cela devenait impossible à gérer tant ils y en avaient.

Amantelilli me torturant le sexe

En faisant ces 2 constats, il faudrait que je fasse un tableau avec très peu de défis mais réalisables plusieurs fois, et uniquement des défis qu’Amantelilli est sûr de réaliser sans trop d’effort. Mais dans ces conditions, ce tableau n’a plus trop de raison d’être. Je crains que ce tableau ne tourne autour de ma soumission physique/Maso, ce serait dommage car il y a tellement de domaine à explorer… Je métrais quand même quelques actions possibles sur les sujets tabous d’Amantelilli comme le pegging, les jeux de salive, l’anulingus, les webcams au cas où un miracle arriverait mais sans grand espoir. Bref il va falloir que j’adapte ça et je verrai bien ce que je vais faire. A moins qu’Amantelilli m’apporte des idées de défis à mettre dans le tableau mais jusqu’à présent cela n’a jamais été le cas.

Par contre il y a un domaine où Amantelilli excelle, c’est quand on lui fait l’amour ou qu’on la baise. Là c’est le top. Sa peau est si douce, elle sent si bon, elle est si réactive, elle se laisse aller et on peut en faire ce qu’on veut. Ca c’est un véritable bonheur, un immense plaisir à chaque fois qu’on la prend. C’est le nirvana assuré ! C’est encore plus vrai avec d’autres hommes car elle se lâche encore plus avec eux, elle veut tout faire pour qu’ils prennent un maximum de plaisir avec elle. C’est aussi ce qui fait que c’est une femme merveilleuse.

L’un des moments de dévouement que j’adore c’est quand je suis à genoux devant elle et que je dois me masturber en regardant ses jambes gainées de nylon. Vous êtes nombreux à flasher sur les fesses d’Amantelilli et aussi sur ses seins. Mais ses jambes sont magnifiques, une vraie œuvre d’art. Si en plus elle pense à parler à ce moment là en me demandant de la vénérer, en moins de temps qu’il faut pour le dire je jouis.

Etre à genoux face à Amantelilli et vénérer ses jambes magnifiques

Pour finir je reste persuadé que pour qu’un couple dure sexuellement et dans la passion, il faut parfois se forcer un peu et prendre sur soi. Entretenir une tension sexuelle dans un couple, continuer à surprendre l’autre, à le séduire, à l’étonner, à le faire vibrer est un petit effort à faire mais qui permet de continuer à se consumer d’Amour passion et d’Amour sexuel. Et en cela je dis encore merci à ma douce Aimée Amantelilli

Soyez prudents et portez vous bien !

9 Responses to “Bilan et tableau des points de cette étrange année

  • Bonsoir,

    Comment faut il faire pour rencontrer ta Salope.

    Car moi aussi j’adore le sexe je ne peu m’en passé.

    Bisous coquins
    A très bientot

    ​Stèphane‌

  • Merci à vous deux pour ces partages. De la couleur dans cette période bien triste. Bravo grand respect à votre couple plein d’amour.

  • Je vous admire !
    Le mot n’est pas trop faible.
    Vous êtes un couple tellement créatif qui se renouvelle constamment.
    Vous et Amantelilli, vous êtes si complices, si joueurs !
    Et malgré les sévères contraintes de cette année si bizarre, vous nous avez étonnés et merveilleusement séduits à chacun de vos articles.
    Mes préférés : Vos documentaires à la fois touristiques et sexy dans le Lubéron et ailleurs !!!
    Merci !
    Mille Mercis pour tout ce que nous faites partager avec tant de sensualité !!!

    • Merci beaucoup c’est gentil comme commentaire et cela fait plaisir que nos partages plaisent aux gens !
      Cela nous encourage à continuer !

  • Bonsoir cette année est vraiment particulière ça oui …. et les 2×20 ans 😘vous avez quand même passez d agréable moment et de partage 😉je retiendrai la gâterie dans la télécabine 😜que2021 soit une meilleure année merci à vous deux

    • Bonjour
      Raphaël,
      Comment rencontrer ta femme « putain »
      Car vu les photos et vidéos elle me fait bander et plus.
      Au plaisir une rencontre coquine.
      Homme de 55 ans très endurant.
      Bisous
      Stephane

    • Merci Raphael
      Oui la montagne ça nous a bien gagné cette année !!!
      Merci pour ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *