Prague la nuit de folie

Lors de notre voyage à Prague, une aventure sexuelle extraordinaire est arrivée dans la nuit du 22 au 23 décembre.

Je ne vais pas de nouveau vous raconter en détail tout ce qui s’est passé car Amantelilli l’a très bien fait dans son article ici.

Après un dîner en amoureux nous avons donc décidé d’aller dans un « Coyote bar ». C’est un bar où les serveuses font un petit show de temps en temps. Nous nous sommes installés à côté d’une table où il y avait 4 hommes. Après avoir pris un cocktail et quelques shooter, j’ai mis au défi Amantelilli d’arriver à « prendre contact » avec la table voisine. C’est ce qu’elle a fait en demandant ce qu’ils buvaient !

La prise de contact faite, il a ensuite fallu entamer la discussion avec ces 4 hommes tous tchèques. Petit à petit on leur a expliqué que nous étions libertins, qu’ Amantelilli avait un site, on leur a montré différentes photos… Bref on leur a fait comprendre que nous étions ouverts à une chaude soirée !

D’un commun accord ils nous ont demandés si on voulait aller avec eux dans une boite à fille pour prendre un dernier verre. Nous sommes allés au Rio, une boite avec des prostituées. Une fois installés près du bar Amantelilli a commencé à embrasser langoureusement l’un des hommes. Il promenait ses mains le long de son corps et il l’a même doigtée sous son leggins. Les autres hommes, au départ un peu méfiants sur le fait qu’ Amantelilli soit vraiment une libertine et de peur que je les explose en voyant ma femme avec d’autres hommes, en voyant la scène, ont alors bien compris qu’il n’y avait aucun problème. Amantelilli a donc « tourné » entre les hommes en les embrassant très chaleureusement et de manière très aguicheuse les uns après les autres, devant les prostituées qui étaient présentes et le mastodonte qui servait au bar !

Amantelilli embrassant l’inconnu avant de se faire prendre

Voulant éviter une crise dans la boite, j’ai proposé que l’on sorte pour qu’enfin Amantelilli se fasse prendre.

Là, tout s’est passé très vite. Nous sommes allés à la recherche d’un coin dans une rue où Amantelilli pourrait se faire baiser. Chemin faisant sur les 4 hommes, il n’en restait plus qu’un !

Il était donc 2 H du matin, dans une rue normalement peu passante, par -4°C avec un tchèque rencontré 3 H plus tôt. Amantelilli, après avoir sucé l’homme et une fois qu’on a bien vérifié qu’il avait mis un préservatif, s’est faite baisée debout, les mains sur le mur dans la lumière d’un lampadaire. Pendant ce temps j’étais à côté pour filmer la scène et surveiller un minimum les gens qui risquaient de passer.

Amantelilli se faisant baisée en pleine rue

J’ai rarement vu Amantelilli être excitée de la sorte. De temps à autre j’arrêtais leurs ébats car des gens passaient. Il y a eu 1 couple, 1 femme et 2 hommes qui sont passés et qui ont évidemment compris la situation. Quand Amantelilli arrêtait de se faire baiser, elle suçait de nouveau son amant et se faisait reprendre de plus belle. Leur ébat était à la fois bestial mais aussi torride, Amantelilli, entre les gémissements, embrassait à pleine bouche son amant pendant qu’elle se faisait prendre par de solides coups de reins.

Ce petit jeu a duré 15 bonnes minutes. A la fin, à moitié dénudée et à genoux devant lui, elle l’a fait jouir en le suçant. Amantelilli avait la figure couverte de son sperme.

Le tchèque n’en revenait pas de l’expérience qu’il venait de vivre et jusqu’à la fin de l’aventure il avait peur de se recevoir une belle correction de ma part !

C’est pour moi une expérience fantastique qui rentre directement dans le TOP 3 de nos expériences libertines.

Il y a en effet plusieurs facteurs qui ont fait de cette expérience un moment unique, magique et diaboliquement excitant.

  • Tout d’abord l’imprévu. Rien n’était organisé, ça c’est fait sur l’instant, avec des inconnus, dans une ville inconnue et nous ne savions même pas comment tout cela allait finir. L’adrénaline était bien présente. Amantelilli n’osant jamais aborder des hommes, la voir ainsi franchir le pas fut source d’une immense fierté pour moi.
  • Ensuite je n’ai jamais vu Amantelilli embrasser de cette façon. La voir ainsi passer d’hommes en hommes en les embrassant de manière torride, en plaquant son bassin contre eux, en leur passant une main derrière la nuque et en promenant son autre main sur leur corps, c’était incroyablement chaud. Il faut savoir qu’Amantelilli ne m’embrasse que très rarement avec la langue, peut-être 3 ou 4 fois par an si je ne lui demande pas. Quand elle me le fait ce n’est jamais avec autant de chien, autant de bestialité ! La voir ainsi était à la fois extrêmement frustrant car je n’ai pas le droit d’avoir ça, et à la fois d’une intense excitation comme rarement j’en ai connue.

Quand Amantelilli embrasse ses amants avec passion

  • Autre immense source d’excitation, voir ma femme se faire baiser en pleine rue au risque que n’importe qui puisse la surprendre en train de prendre du plaisir sans aucune pudeur. Offerte aux yeux des passants éventuels, à moitié nue, fesses offertes, poitrine exhibée en plein coït comme une chienne.

Amantelilli exhibant sa poitrine pendant qu’elle se fait baiser

  • Et puis pour finir, une autre action m’a aussi excité, un peu de la même façon que pour les baisers. Il faut savoir que quand je prends Amantelilli, jamais elle ne me suce immédiatement après que je l’ai pénétrée, elle n’aime pas cela pour raison de goût je crois. Là avec son amant inconnu, à chaque fois qu’ils devaient arrêter de baiser pour éviter de se faire surprendre, elle le suçait de nouveau sans prendre le temps de lui essuyer son sexe. Le sexe de son amant avait le droit de passer de son sexe à sa bouche chose à laquelle je n’ai pas le droit. Cela m’a apporté de la même façon un sentiment de frustration et d’injustice mais aussi et surtout une immense excitation de voir qu’Amantelilli était tellement excitée qu’elle passait outre ses propres limites.

Amantelilli suçant directement son amant après avoir été prise

Ce moment restera à jamais l’un des moments forts de ma vie sexuelle, de ma vie d’homme candauliste. Voir ma femme Amantelilli s’épanouir ainsi dans cette relation d’un soir, oser franchir ses propres limites et surtout la voir jouir comme rarement, m’a comblé de bonheur.C’est une femme merveilleuse

Cela confirme aussi définitivement que ce genre de situation est ce que je préfère dans notre vie libertine.

 

4 Responses to “Prague la nuit de folie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *