Suis-je toujours un Dominateur ?

WARNING – ATTENTION

Avant de commencer à lire cet article, j’aimerai vous alerter sur son contenu. Ce que vous allez voir et lire est violent, très hard, peut être fortement dérangeant pour toute personne normalement constituée et avec un sens de la moral « normal ». Ce que vous allez voir comme vidéos et photos sont des actions menées entre adultes consentants, pas forcés et aimant ce genre de pratiques. Certaines vidéos sont faites avec des acteurs donc ne reflètent pas la réalité. J’espère aussi que les actrices apparaissant sur ces vidéos ne sont pas forcées ni contraintes et ont tourné ces scènes volontairement. Si parmi vous, lecteurs, il y en a qui savent que ces vidéos ont été tournées contre leur grès où en ne respectant pas les actrices dites le moi je les enlèverai immédiatement.

Dans l’ambiance du moment avec les différents mouvements féministes et le rééquilibrage justifié de notre société, ce que vous allez voir et lire est très choquant, à l’inverse de ces mouvements. Il faut aussi préciser que certaines femmes sont masochistes, aiment être rabaissées, humiliées, dégradées, recevoir des coups, perdre leur égo. Cela les excite et il est aussi normal de respecter ces envies, ces pulsions. Cela n’en fait en rien des femmes non respectables bien au contraire pour moi elles sont magnifiques. Mais elles ont encore le droit à notre époque d’aimer une sexualité différente, de s’offrir sans barrière, de vouloir appartenir à un homme ou une femme sans limite, aimer souffrir de la main d’une personne volontairement. C’est aussi ça l’ouverture d’esprit, accepter la sexualité de l’autre si elle ne met pas en jeu des personnes vulnérables.

Si maintenant vous continuez à lire cet article, vous êtes prévenus…

Comme vous le savez, avec ma femme, nous partageons notre vie sexuelle en 2 périodes, une où je suis le soumis maso sans limite à ma femme Amantelilli et une autre où elle est « mon esclave » sexuelle et où je peux l’utiliser officiellement quand je le désire. Juste ci-dessous voilà le genre de Rough sex et de soumission sexuelle qu’aime Amantelilli.

Dire que je peux utiliser ma femme comme je le désire n’est pas tout a fait vrai. Dans les faits je fais l’amour ou je baise Amantelilli quand nous le souhaitons tous les 2. En effet il est inimaginable de vouloir prendre ma femme pendant la nuit ou le soir avant de dormir sous peine de divorce De même le matin au réveil cela doit arriver 5 fois par an grand maximum. Pareil à certains moments de la journée il vaut mieux éviter si on veut que la journée se passe bien ! Vous l’aurez compris il vaut mieux que je m’adapte à Amantelilli. Ma femme n’est pas soumise, ni au sens SM ni dans la vie. Ne vous avisez pas de lui demander de porter une tenue particulière vous allez vous faire recevoir ou si elle le fait, elle sera bien ronchon. Elle est beaucoup plus docile avec ses amants qu’avec moi et elle accepte beaucoup plus de choses avec eux. Et ce n’est pas pour me déplaire bien au contraire. Néanmoins j’ai la chance de pouvoir la baiser virilement car elle adore ça, de pouvoir lui mettre de belles fessées uniquement à mains nues, de pouvoir l’étrangler un peu la aussi avec les mains, et quelques gifles pas trop fortes. Elle aime aussi les gorges profondes faussement forcées. Donc j’ai de la chance d’avoir une femme exceptionnelle qui accepte tout ça ! J’aime aussi l’offrir en gangbang un peu hard, ou dans des situations glauques comme en cinéma porno par exemple. Comme elle aime ça je peux le faire et c’est très excitant. C’est génial car j’adore toutes ces pratiques !

Amantelilli degrade

Pour être très clair dans le message, toutes les vidéos et les pratiques qui vont être décrites à partir de maintenant ne sont pas des pratiques qu’ Amantelilli fait ou affectionne.

J’ai commencé ma vie sexuelle en tant que Dominateur même si aujourd’hui je switch pour notre plaisir à tous les 2.

Pour commencer je dirai STOP aux idées reçues sur le SM et le BDSM. Chacun, à son niveau, peut jouer à ça, avec ses propres limites. Pas de surenchère là aussi soyons ouverts. Une femme avec des menottes douces et fouettée avec des lanières en velours fait une séance BDSM tout comme l’esclave qui se fait marquer au fer rouge (ça existe). Juste que ces 2 exemples ne sont pas au même niveau d’évolution. Ici nous ne parlerons pas nécessairement de ces pratiques qui sont malgré tout assez codifiées.

Je vais ici parler de pratiques moins codifiées et plus « border line » dans l’esprit des gens.

Mon côté Dominateur n’est jamais parti, mais il est impossible pour moi de le laisser s’exprimer pleinement car je suis avec une femme qui n’est ni maso, ni soumise. Je tiens à préciser plusieurs points. Je vais vous expliquer les pratiques que j’aimerai faire ou qui me plaisent. Que les choses soient claires. J’ai plein d’idées en tête et j’ai essayé de trouver sur le web des vidéos ou photos pour illustrer ces pratiques. et en aucun cas l’inverse. Je n’ai pas besoin du porno pour m’inspirer des pratiques. J’ai des pratiques en tête (trop) et je vois sur le net si je suis seul à y penser et si je trouve des vidéos, photos, articles pour illustrer ces sujets.

Je rappelle que nous parlons ici de jeux entre adultes consentants, volontaires et aimant ça. Je connais quelques femmes dans le milieu libertin qui ont aussi « baigné » dans le milieu SM très hard. Je ne les citerai pas ici car je ne leur ai pas demandé leur permission mais si elles lisent cet article elles se reconnaitront (private joke : vive la verdure ). Ces femmes ont des pratiques extrêmes qui les excitent, leur font mal, elles en pleurent et les font jouir. Autre point important. Pour jouer à ces jeux qui peuvent être dangereux pour la santé il faut s’y connaitre un minimum en psychologie humaine mais aussi en anatomie. Savoir et connaître les risques quand on porte un coup à quelqu’un ou quand on fait des points de compression c’est nécessaire pour ne pas que ça tourne mal..

Tout d’abord, il y a le côté intellectuel. J’aime humilier psychologiquement, physiquement une femme. La dégrader. La réduire à l’état de rien, d’être inutile, inexistant ne servant qu’à être utilisée, exploitée par les hommes pour leur plaisir. La considérer comme de la marchandise avec des défauts. Par exemple même si je trouve ses seins magnifiques, je vais les dénigrer, en lui disant qu’ils ont une forme immonde, qu’ils donnent envie de vomir, bref dénigrer physiquement la femme pour jouer sur l’impact psychologique. Attention le but n’est pas de détruire à jamais la confiance en elle de la femme car c’est quelque chose de très dur à construire et dans notre société c’est souvent quelque chose de difficile à acquérir. C’est pour cela qu’avant de jouer à ce genre de jeux il faut s’assurer que la femme est forte mentalement et psychologiquement sinon c’est une catastrophe.

Il y a aussi l’humiliation par la dégradation. Pisser sur la femme, lui cracher dessus, lui faire boire l’urine, la faire se pisser dessus, la faire vomir sur elle en gorges profondes réellement forcées ou avec des doigts au fond de sa gorge, toutes ces pratiques répugnantes pour ramener cette femme à être plus dégoutante qu’une poubelle ou de servir d’urinoir public. Sans parler d’anulingus à un groupe d’hommes. Pour certaines femmes cela les rend folles d’excitation d’être traitées ainsi, de perdre toute fierté, toute dignité. J’adore cracher sur le corps d’une femme, sur son sexe, son anus et surtout son visage. Quant à l’anulingus j’en raffole.

Ensuite il y a toutes les actions sur le corps de la femme. Les gifles fortes, les fessées laissant des traces, des étranglements épuisants, des coups dans le ventre, sur les seins et sur les flancs, bref l’utilisation du corps pour faire des marques que ce soit à l’aide de fouets ou alors à mains nues. Certaines femmes aiment servir de Punching Bag.

Sur Twitter j’ai croisé 2 femmes aimant exposer leurs marques, aimant la dégradation et les coups. Comme ce sont des actrices et qu’elles en vivent je vais les citer. Ne les juger pas, leur sexualité différente les rend belles. Il s’agit de Kaitlyn Katsaros et surtout de Lolly Mai qui avec son homme forment un couple étonnant. Là encore sachez que certaines femmes sont parfois très fières d’exposer les marques qu’elles ont reçu lors d’une séance.

Pour finir il y a aussi le fait d’offrir une femme aux hommes dans un gangbang extrêmement violent, mélangeant pénétrations forcées, dilatations physiques incroyables du sexe, de l’anus et la soumission masochiste de la femme comme des Public Disgrace extrêmes. Amener la femme jusqu’au point où elle ne lutte plus et accepte toute bestialité en aimant ça. C’est vraiment quelque chose que j’adore, le summum du Gangbang, de l’humiliation et de la dégradation mêlées.

J’ai eu la chance de connaître et de pratiquer certains de ces jeux avant de rencontrer Amantelilli. Je me souviens quand j’avais 20 ans d’une femme plus âgée (elle devait avoir 50ans) et son plaisir était de se faire frapper le ventre violement. Je l’ai fait avec l’expérience de ma jeunesse mais cela ne lui suffisait pas j’étais trop « gentil » pour elle.
Son mari m’a fait une démonstration et la femme était à la limite de la jouissance à chaque coup dans le ventre; souvent elle finissait à genoux le souffle coupé à la limite en transe. Elle m’a expliqué que cela l’excitait à la fois par la douleur et le fait d’avoir le souffle coupé qui lui donnait l’impression d’être sous contrôle. Cela porte un nom maintenant c’est le Belly Punching. C’est une pratique que j’aime beaucoup.

Ma dernière vraie séance de domination remonte à pas mal d’années maintenant. Nous étions dans un club SM très connu du sud de la France et le patron m’a proposé de m’occuper d’une jeune et très belle soumise étrangère. J’ai bien sûr accepté cet honneur. Les envies de cette jeune femme étaient tout de même extrêmes car à part le fait qu’elle voulait être attachée et brulée à la cire de bougie, elle souhaitait aussi être étranglée. Je l’ai attachée à la roue du club et nous avons commencé à jouer. Mais même dans ce lieu, au moment de pratiquer les étranglements je sentais l’émoi que cela suscitait dans le club. Etrangler une femme surtout en pleine pénétration est quelque chose qui m’excite au plus haut point. La voir manquer d’air, son regard qui se brouille et à ce moment là sentir son vagin se contracter inconsciemment est une expérience particulière. Je rappelle quand même l’extrême dangerosité de cette pratique.
Pour être complet je dirai que j’aime aussi la Domination plus conventionnelle, plus « standardisée », moins extrême. J’adore aussi par dessus tout pervertir des femmes et les amener à pratiquer ou faire des choses qu’elles ne pouvaient même pas imaginer, devenir de vraies chiennes alors qu’elles n’étaient pour l’instant que de saintes nitouches. Mais pour moi nous ne sommes pas dans le même domaine de jeux.
Comme vous le savez je suis candauliste et même en essayant d’aller voir d’autres femmes je n’arrive pas à avoir une érection pour une autre femme que ma douce Amantelilli. Néanmoins j’ai toujours dit que peut-être je me laisserai tenter, si une jeune femme que je trouve belle, sexy, féminine et qui aime toutes les pratiques que je viens de décrire s’offrait à moi sans retenue aucune. Il faut aussi que j’ai un feu vert sans limite de la part d’Amantelilli. Alors là peut-être je réussirai à bander et à prendre cette femme en prenant du plaisir à la détruire sans limite.
Toute la question est là :
y aura-il un jour une femme que je trouve à mon goût, assez dingue de sexe, assez soumise et maso pour accepter et aimer subir ça de ma part ?
Et ce jour là si cette femme existe et que tout est aligné, réussirai-je à la prendre ?
Aucune idée
Je vous rassure si cette femme ne se présente jamais ce n’est pas grave du tout. J’ai la chance incroyable de vivre avec une femme merveilleuse, ma Muse Amantelilli qui me permet de m’épanouir dans ma sexualité. Néanmoins cette absence de mon rôle de Dominant depuis des années a eu des impacts sur ma vie sexuelle de tous les jours. En effet cela n’est pas étranger à ma transformation en un homme de plus en plus soumis et maso… Mais cela fera l’objet d’un autre article !

26 Responses to “Suis-je toujours un Dominateur ?

  • Je trouve ton article excellent, très instructif sur le monde BDSM globalement et puis c’est beau quand tu partages ton ressenti, tes expériences

  • Très jolie témoignage !!! Je pense que dans la vie , il faut trouver son épanouissement sexuel c’est important et fondamentale pour la survie d’un couple , même si parfois les pratiques peuvent choquer les âmes sensibles, tu le raconte bien et tu le fait bien , il y a toujours un fond de bienveillance dissimuler par tes acte erotique.
    Merci pour ce quart d’heure de lecture authentique !!
    Bisou a vous deux
    Greg de Cleoetgreg😉

    • Merci beaucoup pour ton gentil message.
      Même dans les actes les plus durs et les plus hard la bienveillance doit être présente car c’est ce qui permet de faire évoluer les envies et les fantasmes.
      Encore merci pour tes mots !

  • Tu viens de nous faire une belle confidence et je viens de découvrir certaines pratiques qui sais ce que l’avenir vous réservera à vous deux ça oui tu as la chance de vivre avec une femme formidable magnifique et qui a du caractère merci pour cette article

    • Merci pour ton commentaire !
      en effet j’ai énormément de chance de vivre avec une femme comme la mienne !

  • Très intéressant et surtout on sent comme d’habitude pour vous deux l’honnêteté et la franchise. C’est rare une parole aussi libre et ca fait du bien a lire.

    • Merci !
      Oui la franchise est nécessaire dans un couple ainsi que la libre parole même si ce n’est pas toujours facile !

  • Mr Intimement
    6 mois ago

    « Bon allez faut arrêter 50 nuances et passer au vrai monde » C’est ce que je me suis dit en cliquant sur le lien de ton billet…
    Puis, je l’ai lu le disclaimer … Je me suis dit ouille ouille ouille ça va faire mal… J’ai donc préparé le sac à vomi …
    En fait, je connaissais toutes les pratiques, il y en a certaines qui font parties de mes fantasmes …
    Donc j’allais me dire mouais bof ce billet, et puis j’y ai vu une part de vous, une part de toi, un truc à vous qui font de vous qui vous êtes et des trucs sur toi qui font qui tu es! Et ça honnêtement c’est génial!
    Il est simplement dommage qu’une crotte de nez social catalysatrice insignifiante (de pigeon) fût à l’origine de ce billet, qui aurait dû arriver il y a bien longtemps, qui existait déjà sur ton blog, et qui devrait revenir plus souvent…
    En bref … Merci pour ton billet et laisse les crottes glisser sur toi comme elles glisseraient sur le corps d’un scato!

    • Merci pour ta réaction.
      c’est plus une part de moi dans cet article car cela reprend des pratiques qu’Amantelilli n’aime pas. Certaines de ces pratiques sont sombres et border line mais cela fait parti de moi et je l’assume totalement !
      J’aurai en effet pu aborder ces sujets plus tôt mais peut être je devais avoir atteint un niveau de sérénité et de ‘je m’en fou du regard des autres » suffisant pour l’écrire 🙂

  • MlleLilithX
    6 mois ago

    Je ne dois pas être normalement constitué car ton article n’est pas dérangeant, pour ma part.

    Il est très important de toujours rappeler que les pratiques sont dangereuses et peuvent mettre littéralement la vie de quelqu’un en danger ou laisser des cicatrices à vie quand c’est pas bien pratiqué.

    Certaines pratiques cités je les adore comme le breath play. J’aime tellement me faire étrangler et j’adore encore plus ça lors de la pénétration mais pas n’importe laquelle, lors de l’anal.

    Je n’ai pas ton expérience, je ne sais donc pas encore tout à fait ce que j’aime de ce que je n’aime pas. Je n’ai jamais eu de coup sur le ventre en dehors d’une cravache ou martinet.
    Je sais que j’aimais plus que tout porter les marques. Regarder les différentes nuances de couleurs qu’elles prennent au fil des jours jusqu’à complètement disparaître.
    Je n’aimais pas quand elles n’étaient plus là car je n’avais plus ce point d’attache physique de ma soumission. Les souvenirs sont présents mais c’était un si beau bonheur d’avoir une preuve physique que tout était bien réel et que je l’avais vraiment vécu.
    Le corps marqué est un corps qui appartient. Porter les traces de son Dominant/Maître n’est ce pas là, la plus belle preuve de notre appartenance ?

    Si j’aime l’humiliation, l’humiliation sur le physique est assez hard car cela nécessite comme tu l’a dis une vrai force psychologique et une vrai confiance en soi que je ne possède pas. Je sais donc que même si cela est « un jeu », j’en serais fortement affecté car mon esprit ce demandera sans cesse si les mots sont vrais et n’oublions pas que les mots peuvent être très puissants.

    Tu es bien le premier à parler vouloir faire vomir une femme lors de gorges profondes forcés. Voilà quelque chose qui peu m’arriver car je ne possède pas les aptitudes de ta douce dans ce domaine. C’est une vrai hantise pour moi car c’est quelque chose dont je n’ai aucun contrôle…

    J’aimerais beaucoup pratiquer la golden shower mais pas avec n’importe qui mais avec celui qui me possède. Je ne suis pas encore prête à boire mais j’aimerais beaucoup qu’il me pisse dessus car c’est aussi une forme de marquage. Il marque, il souille sa propriété car il démontre qu’elle ai sienne et qu’il a tout les droits sur elle. Je pense que c’est surtout la symbolique du geste qui m’excite car j’aime toute sorte de possessions sur moi, un besoin.
    Me faire cracher dessus c’est peut-être le truc le plus classique dans ton écrit 🤣.

    La feuille de rose est une pratique que j’aime beaucoup mais encore et toujours pas avec n’importe qui.

    Je n’aime pas être prêtée, de douleurs souvenirs du à une soirée où j’étais le jouet offert à qui le voulait. La soirée c’est très bien passé même si je n’aimais pas j’ai quand même essayé pour le plaisir de mon ancien maître mais après ma soumission c’est arrêté car j’ai été abandonnée.
    Depuis ce jour, les seuls hommes qui me touchent sont ceux que je choisis et même dans ma soumission c’est une limite à ne pas dépasser. Je choisis qui joue avec moi, j’ai besoin de ce contrôle pour ne pas sombrer dans une souffrance psychologique que je ne saurais contrôler.
    Depuis ce moment j’ai un besoin de possession, d’appartenance et d’exclusivité assez importants car j’ai besoin d’être rassurée et protégée pour pouvoir justement lâcher prise et m’abandonner.
    Tu vois je ne suis pas aussi forte psychologiquement que l’on peu croire et ce genre de relations met une personne tellement à nue que pour s’abandonner pleinement il faut une confiance dans l’autre absolue.

    Merci de ton partage et j’espère que tu trouvera ta soumise idéale. Cela doit être quelque chose de fascinant de voir le dominant qui sommeil en toi, en attente peut-être…

    • Merci vraiment pour ton témoignage touchant de sincérité et c’est un honneur que tu te livres ainsi sur mon modeste blog.
      Plein de choses m’interpelle dans ton récit mais il en ressort un besoin évident d’appartenance à un Maître te concernant. Tu es un diamant brute qui reste à façonner et j’espère que ton futur Maître ne fera pas d’erreur car cela serait un gâchis. Tu as un vrai potentiel.
      Quand je lis que tu aimes les jeux de Breath play en étant sodomisée mon regard pétille 🙂
      Que pour toi te faire cracher dessus est une pratique non choquante émoustille mes sens 🙂
      Je comprends parfaitement ton besoin d’appartenance et comme tu le dis si bien la base de ces jeux est la confiance absolue l’un dans l’autre.
      J’espère sincèrement que tu trouveras ton alter et go qui te permettra de t’épanouir dans ta sexualité ! Une chose est certaine celui qui saura te posséder aura beaucoup de chance.
      Encore merci pour ton témoignage.

      • MlleLilithX
        6 mois ago

        Merci pour cette si belle réponse ❤
        Comme je te l’ai dis, il est appréciable de pouvoir s’exprimer avec des personnes sachant de quoi ils parlent. Peu de personnes comprennent toutes les sensations et émotions dans ce genre de relation.

        Grâce au porno j’ai pu constater que l’etranglement lors de la sodomie permet de dilater le cul. Fascinant… et les deux réunis je prends un pied total. J’ai ce besoin en anal d’être étrangler même si j’aime aussi la pratique hors pénétration. Le breath play est très excitant mais j’irai pas mettre ma tête dans un sac plastique. Je préfère quand c’est l’homme qui le réalise avec sa main ou objet qui nécessite sa poigne. Toujours un besoin de cette domination masculine.

        Concernant le fait de ce faire cracher dessus comme précisé c’est le truc le plus basique de ton écrit et j’imagine très bien à genoux, une main empoignant mes cheveux, me faire cracher au visage suivit d’une gifle… je divague, la faute à ta femme avec ses visions de sexe viril… 😅

        J’espère l’avoir trouvé, j’espère pouvoir m’épanouir et grandir. Mes envies et besoins sont immenses et il y a tant de possibilités à explorer.

      • Konan Claire
        3 mois ago

        Bonjour. Je ne suis pas choquée non plus. J’aime quand c’est un peu brutal aussi je jouis plus et… Je me donne plus, me livre plus aux envie des partenaires… Envie d’essayer pas mal des choses vues dans ton article. Sauf aspect vomi. Pluie d’or tentée…multi pénétrations aussi et oui jeu des seins…
        J’espère qu’on pourra se rencontrer. Être partenaire de tv de ta femme…. Oh oui… Mon mari aime me voir livrée un certain temps avant de nous rejoindre. LILI aimerait avec lui dans le groupe….
        BISOUS
        Claire.

  • Kikou,
    Super ton article bien écris et avec de très bonne explications pour les non initiés. Je me suis retrouvé dans plusieurs de tes exemples pour l avoir vécu et le vivre avec ma Fleur exemple j arrive à la faire jouir seulement en cravachant son minou et suis donc à 100% d accord avec ce que tu écris.Mais on en avait parlé.Merci pour ton texte
    Bises à Lilli et toi

    • Merci pour ton commentaire !
      Il faut toujours penser en écrivant à ceux qui découvrent ce monde ! Cela peut être parfois « déroutant » 🙂
      Bises à vous 2

  • Philippe alias fantomas7390 sur Twitter
    6 mois ago

    Bonsoir Mrsirban,

    J’ai dévoré et apprécié cet article (le premier que je lis de votre part… étant plutôt lecteur assidu du blog de Lilli…).
    … pour ma défense, je ne savais pas que vous aviez également un blog !

    J’ai découvert votre « côté sombre » que nous avons chacun en nous… je vous rassure… j’en ai un également !

    La domination est quelque chose qui me titille également mais je ne sais pas jusqu’où je serais capable d’aller !
    J’ai lu et lis encore régulièrement le « divin marquis » et ne suis pas né de la dernière pluie…
    Je sais que dans le BDSM la douleur et le plaisir sont mêlés… le plaisir de donner et recevoir est là !

    Je vous souhaite qu’un jour les « planètes soient alignées » afin que vous rencontriez celle qui vous permettra de vivre vos désirs de manière totale !

    Aujourd’hui je vous confirme que vous avez une femme merveilleuse à vos côtés !

    Bonne soirée à vous et bisous coquins à Lilli !

    • Merci beaucoup pour ce commentaire et ces précisions.
      Le BDSM est un univers à la fois intrigant mais aussi fort enrichissant quand c’est pratiqué avec intelligence.
      Je vous souhaite de vous épanouir dans ce domaine !

  • Merci pour ta sincérité.
    Je suis ton blog et celui de ta merveilleuse complice mais je ne m’étais pas douté que tu avais un passé de dominant.
    Il y a quasi infinité de plaisirs à prendre et à donner quand on s’adonne aux pratiques un peu border line que tu mentionnes dans ton article.
    Le BDSM permet de jouer à la fois sur le corps et sur l’esprit. Et ce jeu est démultiplié quand on inverse les rôles, quand on switch ( ce qui est mal perçu d’ailleurs par les puristes).
    Merci pour ce partage très intéressant et ce récit sincère et captivant !

    • Merci pour ce commentaire !
      En effet être switch est mal vu par les puristes.
      Par contre cela permet de parfaitement comprendre les 2 côtés et donc de pouvoir en profiter à fond !

  • Bonjour Mr Sirban
    Ça fait un moment que je suis les bolg et Tweeter de votre couplé fabuleux.
    Pour votre question, je pense que vous l’êtes encore Dominateur, à voir dans le contexte réel futur si ce n’est pas à leur d’aujourd’hui des fantames, exemple quand vous dites n’être pas sur de bande dur.
    Pour le côté paradoxal dixit un lecteur, c’est précisé à la fin de ce très beau blog qu’il aura une part 2, texte qui ne m’a pas choqué, ayant vu pas mal de photos bdsm hard (divine bitches, kink…), au passage Mona Wales à fait plusieurs scènes d’humiliation public en domina et soumise.
    Restez comme vous êtes. Et ne vous inquiétez pas pour les différentes pensées, il y a tellement d’hypocrisie que des gens aimant ou fantasmant certaines pratiques ne l’avoueront jamais donc bon…
    Bises sudiste

    • Si ce n’est pas à l’heure d’aujourd’hui *
      À ce clavier de smartphone lol

    • Merci pour ce commentaire.
      Oui je sais que je suis un dominateur un peu extrême mais sans soumise qui accepte l’intensité de ces jeux
      En effet il y aura une deuxième partie mais plus sur ma soumission !
      Encore merci !

      • Je m’en doutais. Un article de plus mémorable a n’en pas douter.
        Merci d’avoir compris mon message.
        Étant donné que j’hésite au quotidien entre hetero, homo et bi. Faut juste que je trouve le bon partenaire masculin ou féminin…
        Je suis comme toi c’est compliqué de tout coordonner sauf que toi tu as réussi avec AmanteLilli. Alors souffle et profite. Bise sudiste

  • Bravo pour cette mise à nu qui ne doit pas être évidente. Je ne connaissais pas tes talents de narrateur mais surtout cet aspect dominant… Grossière erreur de ma part, pour vous avoir vu tes yeux s’ecarquiller à de multiples reprises lors de tes « offrandes »
    Ceci étant dit, ton récit est loin d’être violent ….Il permet, ME permet, de se retrouver à travers tes pratiques, de s’en éloigner à certains moment, mais également envie d’aller vers…. et tout ceci écrit d’une façon agréable.
    Merci

  • Super cool ton article ! Je suis si excité de le lire, ça me donne envie d’être un dominant aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *